Nos actions


Femmes, pouvoir et développement - 2011-2012

Création d’un groupe de travail et rédaction d’un avis régional Femmes et pauvreté

Dans le cadre du projet de la Table, qui visait à rédiger un Avis régional sur les Femmes et la pauvreté, destiné à l’Alliance régionale pour la solidarité et l’inclusion sociale, un comité de travail ad hoc a été mis sur pied. Composé de huit personnes, il regroupait en fait la coordonnatrice, les membres du conseil d’administration de la Table, ainsi que deux centres de femmes, soient Femmes de Mékinac et le Centre des femmes l’Héritage. Coordonnées par Sandy Torres, consultante, deux rencontres en personne ont eu lieu (6 décembre 2011 et 1er février 2012) et les derniers commentaires et modifications se sont faits par un échange courriel. Adopté en conseil d’administration en mars 2012, suite à la rencontre de concertation des membres du 22 février, cet avis aura été le fruit d’un travail de concertation remarquable. Action à venir : dépôt et présentation à la prochaine rencontre de l’Alliance régionale pour la solidarité et l’inclusion sociale et envois aux différents partenaires interpellés par l’avis.

Une rencontre de concertation des membres

Des plans d’action locaux sur la pauvreté avec ou sans les femmes  

Tel que mentionné, cette rencontre, qui a eu lieu le 22 février dernier, à l’Hôtel Gouverneurs Shawinigan, a permis de concerter 14 groupes membres différents et visait deux objectifs spécifiques;

  1. Mieux comprendre les rôles des organismes déjà à l’œuvre en matière d’inclusion et de solidarité sociale;
  2. Développer une analyse commune et féministe des enjeux locaux et régionaux sur cette question.

Afin d’atteindre ces objectifs, il y a d’abord eu présentation du document « La Mauricie en action! Ensemble contre la pauvreté! », Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS), Orientations 2011-2015. Présenté par Myrabelle Chicoine de la CRÉ de la Mauricie, ce document a permis aux membres de comprendre un peu mieux ce qu’est le FQIS ainsi que les enjeux qui y sont rattachés.

A suivi la présentation d’un document produit par le Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec « Pour une Vision féministe du développement des régions », pour ensuite passer à la présentation de l’ébauche de l’avis régional  « Sortir les femmes de la pauvreté, c’est agir pour la relève », présenté par Sandy Torres. Interpellées à se prononcer et à commenter ce document, les membres ont de plus participé à un exercice d’appropriation. Par cette journée, les membres ont aussi contribué à la détermination des stratégies d’action à développer et ce, afin que les femmes de la région ne soient pas laissées pour contre quant il est question de lutte à la pauvreté et d’exclusion sociale. Les membres présentes sont donc maintenant davantage outillées sur cette question et ce, de manière à participer aux concertations locales existantes sur les enjeux de solidarité et inclusion sociale.

À la satisfaction des membres présentes, cette journée aura atteint ces objectifs.

Mise en page, impression et diffusion de la politique d’égalité et de parité à la CRÉ de la Mauricie

L’objectif de cette politique : accroître la représentativité des femmes au sein du Forum de la société civile (FSC) et du conseil d’administration de la CRÉ pour ainsi favoriser la prise en compte des intérêts et des réalités des femmes de la région. Ainsi, après avoir été adoptée en conseil d’administration à la CRÉ de la Mauricie en février 2011, cette politique a été mise en page, imprimée et diffusée et ce, suite à plusieurs demandes de la Table. Il est maintenant possible de dire « Mission accomplie » pour cette action inscrite au plan d’action de l’entente spécifique 2007-2010. Une veille rigoureuse est à prévoir afin que les engagements inscrits dans cette politique soient plus que des mots sur du papier.

 

Gestion et promotion de la banque de candidates

La refonte de la plateforme CMS a été finalisée et la banque de candidates est maintenant très accessible aux candidates elles-mêmes. La mise à jour peut être assurée par ces dernières en continue. La Table reçoit maintenant un courriel l’informant de chacune des modifications faites par les candidates, ce qui permet le suivi de la mise-à-jour de la banque au quotidien. La promotion de la banque de candidates, quant à elle, est faite régulièrement, lors de chaque activité Mauriciennes d’influence, lors de représentations faites dans d’autres réseaux et lors de l’envoi de lettres de félicitations aux femmes ayant atteint un poste de pouvoir.

Médias sociaux

Depuis la refonte du site Web Mauriciennes d’influence, un fil de médias sociaux (Facebook et Twitter) a été ajouté sur la page d’accueil. Les médias sociaux sont alimentés par la Table au jour le jour, selon l’actualité et la promotion d’activités à faire. Au total, ce sont 103 personnes qui « aiment » la page Facebook Mauriciennes d’influence et 121 personnes « qui suivent » les activités Mauriciennes d’influence sur Twitter. Les médias sociaux aident beaucoup à la promotion des activités et à la concertation régionale.

Recrutement des candidates

Au total, 65 femmes sont inscrites dans la banque de candidates sur le site Web (augmentation de 16% par rapport à l’année 2010-2011) et 78 sur une liste interne. De plus, 29 lettres de félicitations ont été envoyées aux femmes ayant accédé à divers postes de pouvoir. Cette action, tout comme la promotion de la banque de candidates lors des activités présentées, constitue une stratégie de recrutement de nouvelles candidates.

De plus, il est important de mentionner que la Table a reçu quatre demandes de nom d’utilisateur et mot de passe d’instances de décisions de la région, qui souhaitaient consulter la banque de candidates.

Propositions de femmes d’influence

Toujours dans l'intention de faire connaître Mauriciennes d’influence, de recruter de nouvelles candidates, d’offrir de nouveaux modèles aux femmes et de faire rayonner la région, la candidature de quelques Mauriciennes a été déposée à divers concours régionaux et provinciaux :

  • madame Marleen Baker : « Tête d’affiche », dans Le Nouvelliste du 27 février 2011;
  • madame Marleen Baker : candidature déposée au concours Femmes de l’année 2011 du magazine Châtelaine, catégorie citoyenne engagée;
  • madame Liette H-Moreau : candidature déposée au concours Femmes de l’année 2011 du magazine Châtelaine, catégorie citoyenne engagée;
  • madame Jacinthe Veillette : candidature déposée au concours Femmes de l’année 2011 du magazine Châtelaine, catégorie relève;
  • madame Jacinthe Laing : candidate dans le volet Jeune engagé au gala reconnaissance Éclair de jeunesse, édition 2011;
  • madame Sylvie Tardif : finaliste dans la catégorie Engagement social et gagnante du concours Femmes de mérite de la YWCA Québec 2012;
  • madame Mylène Gervais : finaliste dans la catégorie Art et Culture au concours Femmes de mérite de la YWCA Québec 2012;
  • madame Karine Brouillette : lauréate du prix Jeune bénévole – Prix Claude-Masson des prix Hommage Bénévolat-Québec pour la région de la Mauricie, remis par le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale;
  • madame Johane Germain : candidature déposée au « Prix pour la créativité des femmes en milieu rural » de la WWSF Fondation Sommet Mondial des Femmes (résultats à suivre);
  • madame Johane Germain : candidature déposée pour « Tête d’affiche », dans Le Nouvelliste (résultats à suivre);

Afin de diffuser ces reconnaissances à la population mauricienne, la Table a envoyé plusieurs communiqués de presse aux médias pour annoncer les résultats fructueux de dépôts de candidature. Voici liste des communiqués produits :

  • Concours Femmes de mérite de la YWCA : une Mauricienne remporte le Grand prix Avancement de la femme! – 6 mai 2011
  • Pour une 3e année consécutive, la Mauricie fait bonne figure au concours Femmes de mérite de la YWCA de Québec ! – 15 février 2012
  • La Table a rediffusé le communiqué du MESS : Québec salue l’accomplissement remarquable des bénévoles de la région de la Mauricie – 19 avril 2012
  • Femmes de Mérite : Sylvie Tardif couronnée! – 25 mai 2012

Finalement, la Table a envoyé des lettres pour appuyer la candidature de femme à des différent concours. Étant un organisme régional, elle utilise sa notoriété pour soutenir les femmes qui en font la demande.

Réalisation d’activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel

Grâce à la contribution financière ponctuelle du SCF, via le Forum jeunesse Mauricie

En 2011-2012, cinq activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel, ont été organisées. Le matériel informatif diffusé lors des activités est disponible en ligne au : http://www.mauriciennes.ca/documentation.

Le 8 septembre 2011 avait lieu une formation en après-midi suivi d’un 5 à 7 pour le lancement de la programmation de Mauriciennes d’influence 2011-2012. La formation avait pour titre « Guide de survie pour administratrice » et portait sur l’implication dans les conseils d’administration. L’activité s’est déroulée au restaurant l’Oriflamme de Trois-Rivières où une trentaine de personnes était présente. Pour l’occasion, les médias ont été conviés et un communiqué de presse a été préparé. Le Nouvelliste et L’Hebdo Journal ont couvert l’évènement.
Le 4 novembre dernier avait lieu un déjeuner-conférence sous le thème La conciliation travail-famille : un défi actuel pour les entreprises québécoises! Cette conférence proposait de répondre à diverses questions portant sur la conciliation travail-famille dont :

  • Pourquoi est-ce plus difficile aujourd’hui de concilier travail et famille?
  • Quels sont les coûts de l’inaction face à cette difficulté?
  • Quels sont les impacts sur les organisations?
  • Quels sont les impacts sur les familles québécoises?
  • Quelles sont les pistes d’action et les solutions potentielles?
  • La CTF en action : ses retombées!

Une douzaine de femmes de diverses sphères d’activité avait répondu à l’invitation rendant la conférence intime et permettant de nombreux échanges. La conférence a été présentée par la firme Consilia, cabinet-conseil en conciliation travail-famille. Cette activité avait de plus été inscrite au programme des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) organisées en Mauricie par le Comité de solidarité de Trois-Rivières.

Puis, c’est par une journée de tempête et de pluie verglaçante qu’a eu lieu, le 27 janvier 2012, dans la MRC de Maskinongé, la formation La relation des femmes avec le pouvoir. Une trentaine de femmes s’étaient inscrites à cette formation qui permettait entre autres de :

  • Démystifier la relation des femmes avec le pouvoir;
  • Se familiariser avec diverses conceptions du pouvoir;
  • Comprendre les différentes sources et formes de pouvoir;
  • Se familiariser avec l’histoire des revendications des femmes en lien avec le pouvoir;
  • Identifier les défis et les obstacles pour les femmes qui veulent s’impliquer dans divers lieux de pouvoir.

La conférencière Anne St-Cerny de Relais-femmes fut très intéressante par le contenu, les activités d’équipes proposées aux participantes et son dynamisme. À la suite de la formation et de recherches, Marie-Andrée Gauthier, membre individuelle de la Table, a écrit le texte Sans merci, la relation des femmes avec le pouvoir : Tu diriges comme un homme! dans le Zone Campus de l’UQTR : http://zonecampus.ca/blogue/?p=1611.

Le 23 mars 2012, une formation sur les médias sociaux a été organisée au Complexe culturel Félix Leclerc de La Tuque. La formatrice pour l’activité d’une journée était Sandra Dessureault, Agente de développement et de communication au CLD des Chenaux. Malheureusement, faute d’inscription, cette dernière a du être annulée. Note : La Table avait décidé de présenter des activités sur plusieurs territoires de la Mauricie afin de rendre accessible les activités à un nombre plus important de femmes. Des questions se posent quant à la faisabilité de cet objectif.

Le 10 mai dernier, en collaboration avec le Forum Jeunesse Mauricie (FJM), la Table a organisé la soirée Gala Mauriciennes d’influence 2012. Cette soirée se voulait un évènement annuel rassembleur pour les femmes d’influence de la Mauricie. De plus, un concours, soit les prix Mauriciennes  d’influence et le prix Pari pour l’Égalité 2012, a été lancé en février afin de couronner sept Mauriciennes d’influence et un organisme, lors de la soirée.

Une tournée médiatique a été réalisée le 21 février 2011, pour le lancement du concours et la promotion de l’évènement. En tout, ce sont huit entrevues qui ont été faites dans les différents médias de la région. Le jury, quant à lui, s’est rencontré le 13 avril pour choisir les lauréates et finalistes. Par la suite, une conférence de presse a été organisée le 18 avril 2012 pour l’annonce des finalistes de chaque catégorie. Une belle couverture médiatique a été faite suite à cette conférence de presse. Puis, sous les présidences d’honneur de Mesdames Karine Provencher et France Beaulieu, la soirée s’est déroulée le 10 mai 2012 à l’Auberge des Gouverneurs de Shawinigan. Un cocktail réseautage débutait la soirée, suivi d’un souper banquet sous l’animation de Patricia Powers, de la remise des prix Mauriciennes d’influence et Pari pour l’Égalité, le tout dans l’ambiance musicale d’un band tout au féminin composé d’Alexandra Joyal, de Marie-Ève Villemure, de Cindy Bédard et d’Annick Bernachez. C’est environ 150 personnes qui ont assisté à la soirée qui fut un succès. Pour la réalisation de cet évènement, un comité de travail de trois personnes avait été formé et il s’est rencontré dix fois pour la concrétisation de cet événement.

Rédaction et distribution d’un bulletin de liaison et d’information

Une autre manière de réseauter et de bien informer les Mauriciennes d’influence de la région sur les enjeux en condition féminine est la rédaction et l’envoi d’un bulletin de liaison aux femmes inscrites à la banque de candidates ainsi qu’aux membres de la Table. Près de 200 femmes reçoivent ce bulletin. Deux bulletins de liaison ont été publiés, soient en mai et en septembre 2011.

Réseau des élues municipales – le MIEM

 

Lancée en 2009 lors du colloque sur la démocratie municipale, le réseau Mauriciennes d’influence-Élues municipales a poursuivi ses activités. Deux activités réservées aux élues municipales ont été réalisées au cours de l’année.

Lecture politique d’un budget - 13 octobre 2011
Une formation sur la lecture politique d’un budget a réuni 7 élues municipales et 2 aspirants candidats (dont un jeune), le 13 octobre 2011, à l’Auberge des Gouverneurs de Shawinigan. La conférencière du Groupe Femmes, politique et démocratie, Anne Beaulieu, fut très intéressante et appréciée des participantes. Ayant une expérience de conseillère municipale à la Ville de Québec et étant économiste de formation, celle-ci a pu éclairer les élues de la Mauricie sur la façon de lire un budget de façon efficace et tout en aidant les participantes à discerner et comprendre les choix politiques et sociaux liés à tout exercice budgétaire.

5 @ 7 Présentation sur le lobbyisme - 26 mai 2011
Dans la suite de la dernière activité, une présentation sur le lobbyisme a été offerte aux élues afin de démystifier ce thème complexe. C’est un représentant du Commissaire au lobbyisme qui a fait la présentation qui a eu lieu au restaurant l’Oriflamme de Trois-Rivières. Une dizaine d’élues étaient présentes pour cette activité qui concluait la saison.

À la fin du projet, les résultats attendus étaient que 35 élues municipales participent aux activités du réseau. À ce jour, 40 femmes différentes ont participé aux activités du réseau des élues – Mauriciennes d’Influence, élues municipales. Le résultat attendu a donc été atteint.

Le 16 février 2012, une formation sur le « Mentorat en politique » a été organisée à Trois-Rivières. C’est Martine Blanc, co-auteure du livre « Le mentorat en politique auprès des femmes, un mode d’accompagnement prometteur » qui avait été contacté pour animer la formation d’une journée. Malheureusement, vu le faible nombre d’inscriptions, la formation a dû être annulée.

VITAL – le projet

Vue les retards encourus dans la réalisation du projet, financé par le programme À égalité pour décider (AEPD) du Secrétariat à la condition féminine (SCF) et le programme Promotion de la femme (PPF) de Condition féminine Canada (CFC), entre autres dus au caractère très exploratoire du projet, la 3e expérimentation n’a pas pu être réalisée à l’automne 2011. De ce fait, et du au retard dans la conclusion de l’entente spécifique en matière d’égalité 2011-2015, la Table a choisi de réaliser la 3e expérimentation au printemps 2012, avec le soutien du Centre de recherche sociale appliquée (CRSA). Suite à celle-ci et à la signature de l’entente spécifique 2011-2015, la Table sera à même de diffuser la démarche VITAL et de soutenir les groupes souhaitant présenter cette activité à leurs participantes.

Tournée scolaire avec le Théâtre Parminou en collaboration avec le Forum jeunesse Mauricie

La tournée scolaire avec le Théâtre Parminou a débuté le 12 mars 2009, offrant aux élèves de quatrième et cinquième secondaire des écoles de la Mauricie la chance d’assister à la pièce de théâtre « Double vie », présentée par le théâtre Parminou. Cette pièce est un outil de promotion et de sensibilisation qui amène les élèves à s’impliquer dans leur communauté. Elle permet de démontrer que les filles autant que les garçons peuvent s’impliquer, que ce soit à l’école, dans les loisirs de la ville ou encore au niveau mondial, et que l'engagement des jeunes peut avoir de bonnes répercussions sur leur avenir. Au total, ce sont 18 représentations de la pièce «Double vie» qui ont eu lieu dans en Mauricie et ce, en collaboration avec le Forum jeunesse Mauricie. Les deux dernières représentations ont eu lieu le 1er juin 2011 à Wemotacie et le 25 novembre 2011 à l’école secondaire Champagnat, bouclant ainsi la tournée régionale.

Réalisation du projet VITAL

Initiative du Centre d’éducation populaire de Pointe-du-Lac, en partenariat avec la Table, le projet VITAL permet à des femmes, dites « plus loin du pouvoir », de développer un projet d’implication citoyenne dans leur communauté. Élaboré à partir d’un modèle construit par la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière et adapté à cette démarche, le projet VITAL comprend une série de rencontres (en cinq étapes) qui peut être modifiée en fonction des besoins de chaque groupe. Pour l’évaluation et le suivi de ce projet, un comité de travail, formé de deux travailleuses, d’une membre de la Table et d’une travailleuse du CRSA, a été mis sur pied et s'est rencontré trois fois.

C’est ainsi que, en 2011-2012, suite à l’évaluation faite pour les deux premières expérimentations (Pointe-du-Lac et Shawinigan), le comité de travail a choisi de retarder la 3e expérience au printemps 2012 et ce, de manière à prendre le temps de bien retravailler les outils développés. L’objectif visé par le comité était de s’assurer que la démarche proposée soit exportable et expérimentable par un 3e groupe, avant d’avoir un produit fini. Une fois les travaux de la phase I, du CRSA, complétés, le projet a été réétudié par le comité de travail. La phase II du projet est donc maintenant en cours et permettra la 3e expérimentation par COMSEP.

Guide d’implantation d’une politique d’égalité et de parité dans les municipalités

Inspirée par les réalisations de la Table des groupes de femmes du Saguenay Lac St-Jean et de la Table Gaspésie et des Iles-de-la-Madeleines, la Table a amorcé l’élaboration d’un Guide d’implantation d’une politique d’égalité et de parité dans les municipalités. Une première ébauche a été produite et est en cours de relecture et correction.

 

Prix Pari pour l’Égalité

Toujours dans le cadre du projet AEPD, du SCF, la Table s’est engagée à mettre sur pied un nouveau concours qui allait favoriser l’engagement des instances décisionnelles, dont les municipalités, à œuvrer pour l’égalité et la parité. Chose faite. Le concours Pari pour l’égalité a été créé, diffusé et promu dans le cadre des activités promotionnelles entourant le concours aux Prix Mauriciennes d’influence. L’image, les conditions d’éligibilités et le prix à remettre ont ainsi été créés pour ce prix spécifique. Puis, c’est dans le cadre de la soirée Gala Mauriciennes d’influence du 10 mai dernier que les instances de décisions ont été couronnées, puisque deux organisations ont été nommées lauréates : le Comité de solidarité de Trois-Rivières et COMSEP.

Participation à l’élaboration du contenu de l’entente spécifique 11-15

Quatre rencontres du comité Femmes, développement régional et local de la Table, visant à assurer la prise en compte des intérêts et réalités des femmes dans le développement régional et local de la Mauricie, ont eu lieu. Recherche et planification en termes de contenu ont été faites afin de préparer ces rencontres. L’organisation logistique, les convocations, ordres du jour et comptes rendus ainsi que l’animation des rencontres ont été assurées. Le comité est composé de 12 femmes de provenance différente : membres de la Table, déléguée du MAMROT, déléguée d’Emploi-Québec, déléguée du FJM, déléguée de la CRÉ de la Mauricie, déléguée du CSF et, à l’occasion, déléguée de l’unité régionale du SCF. Lors de ces rencontres, le suivi de l’entente spécifique en matière d’égalité et son renouvellement étaient statutaires. Plusieurs discussions ont eu cours quant au plan d’action et au montage financier à proposer au comité de suivi (gestion) de l’entente.

De plus, la Table a participé deux rencontres du comité de suivi de l’entente spécifique en matière d’égalité 07-11 où le suivi de l’entente en cours était fait, mais aussi où des discussions ont eu cours quant au renouvellement de l’entente en question. Au final, dix partenaires sont signataires de cette entente régionale, dont trois organisations qui sont promotrices : TCMFM, Femmessor-Mauricie et Femmes en parcours innovateur (FPI).

L’ensemble des actions proposées par ces organisations ont donc été acceptées lors d’une rencontre le 23 mars 2012. Malgré le fait que l’entente en matière d’égalité n’ait pas encore été signée par la totalité des partenaires, une entente tacite a permis aux groupes promoteurs d’enclencher les actions prévues, l’entrée en vigueur de l’entente étant au 1er octobre 2011. De plus, grâce au soutien financier reçu du Forum jeunesse Mauricie (via du financement obtenu par le SCF) en 2011-2012, la Table a été à même d’assurer le financement de la masse salariale ainsi que des activités Mauriciennes d’influence prévues.

Autre fait à noter : le comité d’orientation (nouveau comité dans le cadre de l’entente 11-15), coordonné par la CRÉ Mauricie, assumera dorénavant le rôle de suivi des activités de l’entente 11-15 et ce, à la place du CFDRL.

Concertation des membres par des rencontres de travail

Tel que mentionné, quatre rencontres du comité Femmes, développement régional et local de la Table, visant à assurer la prise en compte des intérêts et réalités des femmes dans le développement régional et local de la Mauricie, ont eu lieu. De manière à assurer le réseautage et la concertation des actrices du développement régional et local, de même que le soutien aux déléguées aux différentes instances et le développement de partenariats en région (entre autres, sur le dossier de la conciliation travail-famille), certains points étaient statutaires à l’ordre du jour. Autres préoccupations portées par ce comité de travail : le projet Mauriciennes d’influence, qui vise à accroître la représentativité féminine dans les instances de décisions de la région, ainsi que le projet d’entente spécifique en matière d’égalité. Ces sujets étant aussi des points statutaires à l’ordre du jour des rencontres (tout comme celui du projet Développement de partenariats en région), les membres du comité pouvaient suivre l’évolution des projets, faire part de leurs commentaires et aviser l’équipe de travail sur l’avancement de ceux-ci.

De plus, deux rencontres d’un comité de travail ad hoc ont eu lieu, sur la question des femmes et de la pauvreté. Tel que déjà mentionné, ce comité de travail avait un objectif bien précis : se concerter et élaborer une vision commune sur cette thématique. Grâce à ce travail de concertation de sept groupes membres, la Table a pu produire un avis régional sur les femmes et la pauvreté. Les membres présentes sont maintenant davantage outillées sur cette question et ce, de manière à participer aux concertations locales sur les enjeux de solidarité et inclusion sociale (ex. : comités de travail locaux du Consortium en développement social).

« Campaign monitor » et concours Web 2.0

De manière à promouvoir l’utilisation de la signature régionale Partenaires pour l’égalité en Mauricie (développée en 2011), la Table a planifié, organisé puis réalisé une campagne massive de courriels ainsi qu’un concours web 2.0. Ces activités ont été développées par la Table afin de soutenir les membres et déléguées dans leur travail de représentations et de collaboration auprès des partenaires, voir même afin de susciter de nouveaux partenariats. Il est intéressant de noter que le « trafic » sur le site web de la Table ainsi que sur la page Facebook a été beaucoup plus important les semaines où avait lieu le concours en questions. Puis, tel que prévu, suite aux 135 clics qui ont permis à 135 personnes de télécharger la signature régionale, une personne a été déclarée gagnante du concours Web 2.0 : Mme Virginie Gélinas, conseillère municipale à St-Sévère s’est vue offrir un iPad2.

Participation aux rencontres du Forum de la société civile, à l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale ainsi qu’au CA de la CRÉ de la Mauricie

Une déléguée de la Table représente celle-ci dans trois instances régionales, qui découlent l'une de l’autre : le Forum de la société civile (FSC), qui délègue une personne à l’Alliance régionale pour la solidarité et l’inclusion sociale ainsi qu’au conseil d’administration de la CRÉ de la Mauricie. La Table a donc participé à deux rencontres d’une journée du FSC, à une rencontre de l’Alliance régionale et à cinq rencontres d’une journée du conseil d’administration de la CRÉ. Lectures, préparations et suivis ont été nécessaires pour assurer une participation active à ces instances, voir au développement de partenariats nouveaux et consolider ceux qui existaient déjà. Des prises de parole et interventions ont à plusieurs reprises rappelé à ces instances la nécessité d’utiliser l’ADS et/ou d’intervenir de manière spécifique afin que les besoins et réalités des femmes soient pris en compte.

Participation aux travaux de la Table enfance-jeunesse-famille et son sous-comité Conciliation travail-famille-étude

La Table a délégué une personne aux dix rencontres du sous-comité Conciliation travail-famille-études. La CRÉ de la Mauricie, la Table, le Forum Jeunesse Mauricie (FJM) et le Conseil régional d'économie sociale (CRES) de la Mauricie étaient partenaires dans ce sous-comité de la Table enfance-jeunesse-famille. Comme cette question fait partie des dossiers prioritaires en matière de développement régional et local, la Table s’est aussi investie dans la recherche de financement et la sélection d’une personne-ressource qui aurait le mandat de finaliser l’élaboration d’un plan d’action triennal. Enfin, aucune rencontre de la Table enfance-jeunesse-famille n’a eu lieu.

Puis, une journée régionale sur la conciliation travail-famille-étude a été organisée, par le sous-comité Conciliation travail-famille-étude, où deux déléguées de la Table était présentes le 14 octobre 2011. Une journée qui a mené à l’élaboration d’un plan d’action régional.

Collaboration aux travaux de sous-comités du Consortium en développement social de la Mauricie et démarches pour siéger au comité de coordination

En 2011-2012, la Table a pris part aux travaux du Consortium en développement social de la Mauricie. En effet, chacune des travailleuses a été déléguée pour siéger à l’un des comités de travail du Consortium, soit les comités Habitation (0 rencontre), Participation citoyenne (1 rencontre) et Sécurité alimentaire (1 rencontre).

Fait à noter : suite au dépôt de l’avis régional Femmes et pauvreté, la Table compte solliciter à nouveau le Consortium en développement social afin de pouvoir siéger au comité de coordination régionale et ce, afin de faire valoir les intérêts et réalités des femmes. La promotion de l’utilisation de l’ADS fera aussi partie des moyens d’actions envisagés. De plus, par le travail réalisé, les membres de la Table ont été sensibilisées à l’importance de participer aux travaux des comités locaux en développement social.

Autres actions pour le développement de partenariats en région

  • Cocktail partenaires du FestiVoix 2011 et dévoilement des grands noms 2012 : participation d’une déléguée;
  • Dévoilement du nouveau réseau de transport et de nouveaux circuits en «Mauricie : participation d'une déléguée;
  • Rendez-vous automnal des régions sur l’égalité entre les femmes et les hommes, du SCF : participation d’une déléguée.