Nos actions


Femmes, pouvoir et développement - 2013-2014

Rencontre de concertation et appropriation du dossier

Tel que mentionné plus tôt, une rencontre de concert’action des membres a eu lieu le 12 février dernier, au Gouverneur Hôtel Trois-Rivières sur le thème des femmes immigrantes. Précédée d’un déjeuner conférence Mauriciennes d’influence, cette rencontre a permis, entre autres, l’appropriation du dossier Femmes et pauvreté.


Comité de travail Femmes et pauvreté

Formé de sept groupes membres, le comité Femmes et pauvreté s’est réuni à trois reprises en 2013-2014. Ce comité a pour mandat de voir à l’avancement des huit recommandations qui émanent de l’avis régional «Femmes et pauvreté» et d’assurer une veille des projets financés par le FQIS Mauricie, de manière à définir des stratégies pour une meilleure prise en compte des besoins et intérêts des femmes (entre autre par la promotion de l’utilisation de l’ADS). Dans cet esprit, une lettre a été envoyée à l’ensemble des organismes interpellés par l’Avis; une lettre qui accompagnait l’envoi de la trousse ADS Pour y voir clair (une production de la Table Mauricie et de la Table Centre-du-Québec).


Diffusion des résultats des projets et reconduction de ceux-ci

La diffusion des actions réalisées dans le cadre des projets portés par la Table se fait annuellement, habituellement lors de l’AGA des membres. De plus, considérant que les projets financés, le sont, pour la plupart, jusqu’en mars 2015, la réflexion du renouvellement de ceux-ci sera amorcée lors de l’assemblée générale annuelle de juin 2014. À la suite de cette 1ère étape, d’autres actions pourraient suivre.

 

Gestion et promotion de la banque de candidates

La gestion de la banque de candidate est faite quotidiennement, selon les demandes. La promotion, quant à elle, est faite régulièrement, lors de chaque activité Mauriciennes d’influence, lors de représentations faites dans d’autres réseaux et lors de l’envoi de lettres de félicitations aux femmes ayant atteint un poste de pouvoir.

 

Médias sociaux et promotion du projet

Les médias sociaux sont alimentés par la Table au jour le jour, selon l’actualité et la promotion d’activités à faire. Au total, ce sont 210 personnes qui « aiment » la page Facebook Mauriciennes d’influence et 410 personnes « qui suivent » les activités Mauriciennes d’influence sur Twitter. Une belle augmentation depuis avril 2013. Les médias sociaux aident beaucoup à la promotion des activités et à la concertation régionale.

Afin de faire connaître le projet Mauriciennes d’influence à plus grande échelle, plusieurs représentations ont été faites au Regroupement des femmes de carrière de la Mauricie (RFCM) et dans plusieurs 5 @ 7 organisés par des organismes de la région. Une présentation du projet Mauriciennes d’influence a aussi été faite au Colloque « Le féminisme plus actuel que jamais, pour des lendemains égalitaires! » de Femmes de Mékinac.

Finalement, un bloc-notes a été conçu et 500 exemplaires ont été distribués afin de faire la promotion des activités Mauriciennes d’influence pour l’année 2013-2014.

 

Bourses Mauriciennes d’influence

Afin de favoriser la participation des femmes de la région à des activités de formation, la Table a décidé de remettre des bourses Mauriciennes d’influence. Une bourse de 275$ (équivalent aux frais de participation) a donc été remise à une Mauriciennes pour sa participation à l’École Femmes et démocratie « Mairesse ça m’intéresse » qui a eu lieu à Québec du 16 au 20 mai 2013.

 

Recrutement des candidates

Au total, 77 femmes sont inscrites dans la banque de candidates Mauriciennes d’influence. Quelques lettres de félicitations (17) ont été envoyées à des femmes ayant accédé à divers postes de pouvoir. Cette action, tout comme la promotion de la banque de candidates lors des activités présentées, constitue une stratégie de recrutement de nouvelles candidates.

 

Propositions de femmes d’influence

Toujours dans l'intention de faire connaître Mauriciennes d’influence, de recruter de nouvelles candidates, d’offrir de nouveaux modèles aux femmes et de faire rayonner la région, la candidature de quelques Mauriciennes a été déposée à divers concours régionaux et provinciaux :

  • madame Mylène Gervais : « Tête d’affiche », dans Le Nouvelliste  du 17 septembre (2e essai);
  • madame Julie Roberge : candidate pour le prix Hommage Bénévolat Québec 2014 (non retenu);
  • madame Karine Brouillette : lauréate dans le volet «Jeune engagé», au gala reconnaissance Éclair de jeunesse, édition 2013;
  • madame Marie-Christine Brière : finaliste dans la catégorie « Jeune femme de Mérite » du concours Femmes de mérite de la YWCA Québec 2014;
  • madame Joanne Blais « Tête d’affiche », dans Le Nouvelliste du 22 avril 2014;
  • Une lettre d’appui a été faite pour appuyer la candidature de madame Irène Duranleau dans la catégorie « Éducation » du concours Femmes de mérite de la YWCA Québec 2014

Afin de diffuser ces reconnaissances auprès de la population mauricienne, la Table a envoyé des communiqués de presse aux médias pour annoncer les résultats fructueux des dépôts de candidature dont : Femmes de mérite de la YWCA de Québec : Heidi Levasseur lauréate ! - 30 mai 2013; Deux jeunes femmes de la région finalistes au prestigieux concours Femmes de mérite de la YWCA de Québec ! – 9 avril 2014.

 

Activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel

En 2013-2014, quatre activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel, ont été organisées :

Activité 1 : Un atelier sur les États généraux du féminisme suivi du lancement des activités Mauriciennes d’influence 2013-2014 en formule 5 @ 7. L’activité a eu lieu le 11 septembre 2013 à l'Auberge Escapade de Shawinigan. Une trentaine de personnes étaient présentes.

Activité 2 : La formation « Négocier son pouvoir avec influence » de Rosette Côté a eu lieu le  29 novembre 2013 à Louiseville. Ce sont 15 femmes qui étaient présentes dont 2 jeunes femmes.

Activité 3 : Le déjeuner-conférence « Mauriciennes d’influence venues d’ailleurs » a eu lieu le 12 février 2014 à Trois-Rivières, juste avant la rencontre de concert’action des membres. Environ 35 personnes étaient présentes dont 3 jeunes femmes.

Activité 4 : La formation « Les types de personnes et les stratégies de communication ou mieux se connaître pour mieux communiquer » par Irène Duranleau a eu lieu le 4 avril à Trois-Rivières. 21 femmes étaient présentes dont 3 jeunes femmes.

Activité annuelle : Gala Mauriciennes d’influence 2014. Le 15 mai dernier, en collaboration avec le Forum Jeunesse Mauricie(FJM), la Table a organisé la soirée Gala Mauriciennes d’influence 2014. Cette soirée se voulait un évènement annuel rassembleur pour les femmes d’influence de la Mauricie. De plus, un concours, soit les prix Mauriciennes d’influence et le prix Pari pour l’Égalité 2014, avait été lancé en février afin de couronner huit Mauriciennes d’influence et un organisme lors de la soirée. Une tournée médiatique a été réalisée le 25 février 2014, pour le lancement du concours et la promotion de l’évènement. En tout, ce sont huit entrevues qui ont été faites dans les différents médias de la région. Le jury, quant à lui, s’est rencontré le 10 avril pour choisir les lauréates et finalistes. Par la suite, une conférence de presse a été organisée le 16 avril 2014 pour l’annonce des finalistes de chaque catégorie. Une belle couverture médiatique a été faite suite à cette conférence de presse. Puis, sous l’animation des présidentes d’honneur, soit de Mesdames Nancy Sabourin et Valérie Lupien, la soirée s’est déroulée le 15 mai 2014 à l’Hôtel Delta Trois-Rivières. Un cocktail réseautage débutait la soirée, suivi d’un souper banquet, de la remise des prix Mauriciennes d’influence et Pari pour l’Égalité 2014, agrémentée d’une prestation humoristique de Chantal Fleury, humoriste-ricaneuse. C’est environ 160 personnes qui ont assisté à la soirée qui fut un succès. Pour la réalisation de cet évènement, une stagiaire en communication sociale de l’UQTR a soutenu le travail de l’agente de projet et un comité de travail de trois personnes avait été formé. Le comité s’est rencontré à trois reprises pour la concrétisation de cet événement.

 

Élections municipales générales 2013

Dans le cadre des élections municipales générales de 2013, plusieurs actions ont été faites afin de susciter la participation des femmes à se porter candidates et à exercer leur droit de vote. En voici un aperçu :

  • Un bandeau Web a été placé sur le site Internet de Mauriciennes d’influence de mai 2013 à septembre 2013 en vue des élections municipales. Ce bandeau Web permettait d’envoyer un courriel à une femme afin de l’encourager à se présenter aux élections municipales. Ce bandeau avait été créé et géré par le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec.
  • Une tournée des MRCs, en collaboration avec le Forum Jeunesse Mauricie, afin de susciter le vote des jeunes et des femmes aux élections municipales, a été réalisée. Les 17 et 18 septembre 2013, des points de presse avaient été organisés dans chaque territoire. Une quarantaine de personnes a assisté aux points de presse. L’évènement a reçu une belle couverture médiatique.
  • Un envoi de lettres de félicitations, accompagnant l’envoi de bloc-notes « Mauriciennes d’influence », aux 95 femmes élues aux conseils municipaux, a été fait.
  • Des communiqués de presse, en lien avec les élections municipales de 2013 et les élections provinciales de 2014, ont été envoyés. Entre autres :
  • MRC des Chenaux et Mékinac : Des mairesses pour la première fois! - 4 novembre2013
  • Pas de mairesse dans les grandes villes de la région! - 4 novembre 2013
  • La Mauricie, le Québec et le Canada reculent en matière d’égalité femmes-hommesdans les lieux de pouvoir - 8 avril 2014

 

Campagne de sensibilisation en 3 temps, pour les élections municipales

La campagne publicitaire de sensibilisation 2013 a été réalisée. La coordination de celle-ci s’est faite à l’interne, par l’agente de projet (définition du message, choix de la boite de communication pour le tournage de la publicité, recrutement des participantes à la publicité, négociation des contrats de publicités radio, télé, journaux, web). Le choix des porte-paroles de cette campagne s’était arrêté sur les deux ambassadrices mauriciennes, nommées par la Ministre Maltais, soit Joanne Blais, directrice de la TCMFM, et Mme Paule Brunelle, ancienne députée fédérale de Trois-Rivières. Puisque madame Brunelle avait annoncé qu’elle réfléchissait à se porter candidate à la mairie de Champlain, la Table se devait de changer de porte-parole. Madame Brigitte Gagnon, mairesse sortante de Saint-Paulin, a donc été choisie afin d’assumer le rôle de porte-parole dans le cadre de la campagne publicitaire et a relevé ce défi avec brio.

Puis, malgré tout le travail réalisé, suite aux élections de novembre 2013, sur les 143 femmes ayant déposé leur candidature dans les 42 municipalités de la Mauricie, seulement 95 d’entre elles ont été élues, correspondant à 31% des 306 sièges, comparativement à 33% en 2009. La région, qui était dans les 1ères au Québec, en termes de nombre de femmes élues municipales, a vu sa situation régresser.

 

Projet UQTR – Femmes leaders en Mauricie

Ce projet, prévu en 2013-2014, a été devancé en 2012-2013. Grâce à la collaboration de la professeure chercheure du département des communications sociales de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Mireille Lalancette, un partenariat a été établi avec le bureau de la valorisation de la recherche (BVR) de l’UQTR. Le projet défini Femmes leaders en Mauricie visait donc deux objectifs :

  1. Identifier les représentations des femmes leaders dans le discours du quotidien régional Le Nouvelliste et à partir des archives des concours Mauriciennes d’influence;
  2. Identifier comment les femmes leaders se représentent le leadership et l’implication politique grâce à des entrevues semi-dirigées avec certaines d’entre elles.

À la suite des négociations, un protocole a été signé avec l’UQTR et a permis l’embauche d’une auxiliaire de recherche, étudiante à la maîtrise. Le projet a donc pu débuter en janvier 2013, pour se terminer en mars 2014.

Considérant qu’un volet II était prévu au départ, et ce, conditionnellement à l’obtention de financement, la Table a réussi à aller chercher une enveloppe de 13 500$ à la Conférence régionale des élus de la Mauricie (CRÉ), dans le cadre de projets structurants, à l’an 4 de l’entente spécifique. Le volet II pourra donc se réaliser en 2014-2015.

 

Réseau des élues municipales – le MIEM

Activité 1 : « Boîte à outils : Élections municipales 2013 », une activité organisée en partenariat avec le Forum Jeunesse Mauricie et la Jeune chambre de commerce de la Mauricie, pour inciter les jeunes, dont les femmes, à faire le saut en politique municipale. Trois rencontres de travail ont eu lieu pour l’organisation. L’évènement a eu lieu le 17 septembre 2013 au Broadway Pub à Shawinigan. Sur les 23 personnes présentes, 11 étaient des femmes. De ces 11 femmes, au moins trois se sont portées candidates aux élections municipales.

 

Activité 2 : La « Soirée célébration pour les nouvelles élues municipales » a eu lieu le 21 janvier 2014. Elle a été organisée avec le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT). Le 12 décembre 2013, une rencontre avec M. Pierre Robert, Directeur régionale du MAMROT, a eu lieu pour planification de la soirée. La Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Mauricie et le MAMROT étaient présents à la soirée. En tout, ce sont 9 élues qui ont participé, malgré une invitation postale envoyée avant les vacances des fêtes et un rappel téléphonique fait en janvier 2014.


Sondage pour les nouvelles élues municipale

Un sondage a été réalisé auprès des élues municipales pour bien connaître leurs besoins.

  • Un taux de réponse à 35%, et ce, grâce à un rappel téléphonique;
  • Les résultats du sondage suggère qu’un colloque soit organisé annuellement, incluant des formations et activités sur la communication, la relève et sur les affaires municipales. Pour ce qui est de la période de l’année, il serait plus favorable que cet événement se déroule soit en automne, après la rentrée, ou au printemps. Il serait également plus accommodant, pour les élues, que le colloque soit un mardi ou un vendredi.


Programme de jumelage

Lors de l’évènement annuel du 13 avril 2013, quelques jumelages informels ont été réalisés. Quelques demandes supplémentaires, en lien avec les élections de novembre 2013, ont été reçues et traitées à la pièce. Toutefois, à la suite du sondage effectué auprès des élues à l’hiver 2014, la Table peut affirmer que les femmes, élues municipales, ont peu d’intérêts et de temps à consacrer à participer à un programme de mentorat ou jumelage.

 

VITAL – le projet

Tel que prévu, le projet de Trousse VITAL a été finalisé avec la collaboration du Centre de recherche sociale appliquée (CRSA). Celle-ci a ensuite été mise en page à l’interne par l’agente de projet. Un bon de commande a été créé pour faire la promotion de la trousse et la Table a tenu un kiosque lors de la journée « Pleins feux sur la participation citoyenne » du 25 octobre 2013. La promotion de l’outil a aussi été faite lors de la rencontre nationale des Tables régionales de groupes de femmes du Québec en février 2014.

Ce sont 50 trousses qui ont été imprimées. De ce nombre, 38 ont été distribuées à l’extérieur de la région.

Le recrutement de groupes de femmes ou communautaires, pour offrir la formation, n’est pas chose facile. L’offre de cette série d’ateliers demande évidemment temps et énergie et doit être planifiée au calendrier d’activités plusieurs mois à l’avance. Les négociations sont toutefois en cours pour la présentation de la formation à l’automne 2014. Une rencontre avec le Centre des femmes l’Héritage a été faite le 30 janvier dernier.


Activités afin d’encourager les instances de décisions de la région de la Mauricie dans l’atteinte d’une égalité et d’une parité

Tournée de présentation auprès des commissions scolaires et AGEs

Afin de faire connaître et de promouvoir son Guide d’implantation d’une politique d’égalité et de parité et le projet Mauriciennes d’influence, la Table a fait une tournée des deux commissions scolaires de la région, ainsi que des assemblées générales étudiantes (AGEs) de la région.

En ce qui a trait aux commissions scolaires, une présentation a eu lieu à l’hiver 2013 à la Commission scolaire de l’Énergie, alors que la présentation à la Commission Chemin du Roy a eu lieu à l’automne 2013. Au total, ce sont 48 commissaires scolaires qui ont été rencontrés et sensibilisés.

Quant aux assemblées générales étudiantes (AGEs), une entente a été convenue avec le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD) afin de collaborer dans l’offre d’animation. Le GFPD ayant développé des animations s’adressant aux jeunes (Participation citoyenne : Créativité et vigilance!), dans le même esprit que l’animation prévue par la Table, il était inutile de créer des ateliers ou outils pour ce public cible. À la suite des démarches réalisées afin d’aller à la rencontre les AGEs, deux sur quatre ont accepté l’offre. Au total, ce sont 10 membres des AGEs qui ont été rencontrés et sensibilisés.

Enfin, pour les présentations faites aux commissions scolaires et aux assemblées générales étudiantes, le Forum Jeunesse Mauricie a collaboré à l’organisation et à la réalisation de celles-ci.

 


Création d’un agenda

À l’automne 2013, un agenda « Trucs et conseils pour une Mauricie égalitaire » a été créé et distribué aux 306 élus municipaux, hommes et femmes, de la région, ainsi qu’aux membres et partenaires, dont les commissions scolaires, de la Table. Au total, ce sont 500 exemplaires qui ont été distribués un peu partout dans la région. Cet agenda de 13 mois comportait également une section « Trucs et conseils » regroupant divers outils permettant l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes. À la suite du sondage réalisé auprès des élues municipales, il a été possible de constater que cet agenda a été fort apprécié.

 

Prix Pari pour l’égalité

En vue des Prix reconnaissance Mauriciennes d’influence de 2014, et plus particulièrement du prix Pari pour l’égalité remis à une instance de la région qui pose des actions en vue d’une équité de représentation, les municipalités, les commissions scolaires et les AGEs ont reçu une lettre d’invitation ainsi qu’une copie du cahier de mise en candidature. De plus, un rappel courriel et téléphonique ont été faits afin de solliciter leur participation au concours. L’instance gagnante, la municipalité de Saint-Séverin-de-Proulxville, a été connue le 15 mai 2014, lors du gala Mauriciennes d’influence.

 

Égalité et parité de représentation au sein des instances décisionnelles

À la suite de la tournée des municipalités, des commissions scolaires et des AGEs, qui a eu lieu au cours des dernières années, deux instances ont adopté une déclaration de principe confirmant leur adhésion aux principes d’égalité et de parité entre les femmes et hommes. Une lettre de félicitations a donc été envoyée à ceux-ci, soit à la Commission scolaire de l’Énergie ainsi qu’à la municipalité de Sainte-Ursule.

 

Outils et/ou activités pour soutenir les déléguées et les membres dans leur travail de représentation et de collaboration

À la suite du travail entrepris dans le cadre des mandats respectifs des deux comités de travail de la Table, un constat a été fait : lorsque les femmes, déléguées et participantes à différents comités de travail, veulent promouvoir l’importance de répondre aux besoins et intérêts spécifiques des femmes et l’importance d’utiliser l’analyse différenciée selon les sexes (ADS), elles sont « démunies ». Que ce soit pour les questions de développement social et de lutte à la pauvreté ou pour des questions de santé des femmes, un argumentaire et des outils manquent lorsqu’il est question de mettre de l’avant la spécificité femmes.

C’est pourquoi la Table, avec la collaboration de la Table de concertation du mouvement des femmes du Centre-du-Québec, a décidé de développer une trousse de la « Déesse de l’ADS ». Un outil vulgarisé, par étapes, coloré et fait avec humour, qui permettra à la Table d’outiller les groupes de femmes et communautaires, ses membres, dans leurs mandats de représentation. Le lancement de la trousse de l’ADS a eu lieu le 1er avril, à Trois-Rivières. Cet outil, ajouté aux outils développés à ce jour (Avis Femmes et pauvreté et Portrait de la santé des femmes en Mauricie), devrait permettre à la Table de rencontrer les objectifs fixés.

Plusieurs rencontres de travail ont eu lieu pour la réalisation de cet outil. Ce sont 125 copies qui ont été imprimées pour la Mauricie. Soixante-dix d’entre elles ont été distribuées, dont 18 aux membres de la Table, 24 aux partenaires et la balance a été vendue à d’autres organismes communautaires. Bientôt un mois plus tard, des demandes de copies arrivent encore.

De plus, un lancement médiatique de cette trousse a été faite le 1er avril. Il y a eu une bonne couverture médiatique : dans les hebdos et Le Nouvelliste, ainsi qu’une entrevue à Cogéco TV.

 

Participation à des lieux de concertation régionaux et promotion de l’utilisation de l’ADS

Tel que défini dans le plan d’action, la Table siège dans différents comités qui présentent des enjeux pour les femmes de la région :

  • Table enfance-jeunesse-famille : trois rencontres dont deux d’un sous-comité de travail ;
  • Comité d’orientation conciliation travail-famille : cinq rencontres et participation à la conférence de presse de lancement du site Web;
  • Forum de la société civile : aucune rencontre;
  • Alliance régionale pour la solidarité et l’inclusion sociale : la Table a été informée que l’Alliance ne constituait pas un lieu de rencontre, ni une structure, mais une entente entre la CRÉ et le gouvernement pour la solidarité et l’inclusion sociale ;
  • Conseil d’administration de la CRÉ Mauricie : deux rencontres;
  • Comités de travail du Consortium en développement social :
    • Sécurité alimentaire : six rencontres;
    • Habitation : trois rencontres;
    • Développement citoyen : neuf rencontres.

Évidemment, le principal objectif dans ces participations est de promouvoir l’importance de répondre aux besoins et intérêts spécifiques des femmes et de promouvoir l’importance d’utiliser l’analyse différenciée selon les sexes (ADS). Bien que ce travail soit fait, à la mesure des capacités des femmes portant ces mandats, l’ADS ne semble pas utilisée, ni même être une préoccupation des tables de travail où siègent la Table et ses membres. Il est à espérer que la production et diffusion de la Trousse de l’ADS permette l’avancement de cette préoccupation.

 

Invitation de la part des partenaires à participer à des actions ponctuelles

La Table et ses membres, lorsque invitées, participent à des activités présentées par les partenaires et alliés de la région. En 2013-2014, la Table a été invitée à contribuer à l’organisation de la journée Pleins feux sur la participation citoyenne, organisée par le Consortium développement social. Elle y a de plus participé (3 déléguées). Une belle vitrine à la Trousse VITAL.

De plus, deux demandes de « consultations » ont été reçues, afin 1) d’avoir des informations sur l’ADS et les outils associés, par la CRÉ Mauricie et 2) d’avoir l’opinion de la Table sur la planification stratégique de l’Appui Mauricie (2 rencontres). Une autre invitation a été reçue par le Conseil régional des partenaires du marché du travail afin de faire une présentation de l’Avis régional Femmes et pauvreté en décembre 2013.


Participation aux rencontres du Consortium et aux comités locaux en matière de développement social

La Table a de nouveau sollicité le Consortium en développement social pour prendre part à leur concertation et pour participer aux rencontres du comité de coordination régional (coco). Il s’agit en fait d’une recommandation de l’Avis régional Femmes et pauvreté. Faute de pouvoir siéger au comité de coordination, elle poursuit toutefois sa participation à 3 sous-comités de travail : habitation, sécurité alimentaire et développement citoyen, tel que mentionné ci-haut.

De plus, les groupes membres de la Table ont à nouveau été informés et sensibilisés à l’importance de participer aux travaux des comités locaux de développement social et/ou autres instances locales responsables du dossier « solidarité et inclusion sociale », entre autres, lors des rencontres de comités de travail. Selon les informations reçues, les groupes membres seraient présents à ces comités dans cinq des six territoires, à différents degrés. Il est à noter qu’il n’y a pas de groupe membre de la Table dans la MRC Des Chenaux.

Enfin, tel que mentionné, la promotion de l’utilisation de l’ADS dans ces concertations régionales et locales, où siègent la Table et ses membres, a été partiellement faite, vue le manque de compétences et d’outils. Il est à espérer que la production et diffusion de la Trousse de l’ADS permette l’avancement de cette préoccupation.