Nos actions


Femmes, pouvoir et développement - 2014-2015

Rencontre de concertation et appropriation du dossier

Tel que mentionné plus tôt, une rencontre de concert’action des membres a eu lieu le 5 novembre dernier, au Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières. Précédée d’un déjeuner conférence Mauriciennes d’influence, cette rencontre a permis, entre autres, l’appropriation du dossier Femmes et pauvreté, un des sujets traités étant Bilan et perspectives du comité Femmes et pauvreté.


Comité de travail Femmes et pauvreté

 

Formé de cinq groupes membres, le comité Femmes et pauvreté s’est réuni à deux reprises en 2014-2015. Ce comité avait pour mandat de voir à l’avancement des huit recommandations qui émanaient de l’avis régional «Femmes et pauvreté» et d’assurer une veille des projets financés par le FQIS Mauricie, de manière à définir des stratégies pour une meilleure prise en compte des besoins et intérêts des femmes (entre autre par la promotion de l’utilisation de l’analyse différenciée selon les sexes (ADS)). À ce titre, la Table a même été interpellée par la CRÉ de la Mauricie, afin de contribuer à la démarche d’intégration de l’ADS dans les formulaires de demande de contribution financière et de reddition de compte, dans le cadre de ces projets.

 

Diffusion des résultats des projets et reconduction de ceux-ci

La diffusion des actions réalisées dans le cadre des projets portés par la Table ainsi que la réflexion sur les projets à venir s’est fait dans le cadre de l’AGA de juin 2014.


Gestion et promotion de la banque de candidates, du site Web et des médias sociaux

La gestion de la banque de candidate est faite selon les besoins. La promotion, quant à elle, est faite régulièrement, lors de chaque activité Mauriciennes d’influence, lors de représentations faites dans d’autres réseaux et lors de l’envoi de lettres de félicitations aux femmes ayant atteint un poste de pouvoir.

Les médias sociaux sont alimentés par la Table au jour le jour, selon l’actualité et la promotion d’activités à faire. Au total, ce sont 279 personnes qui « aiment » la page Facebook Mauriciennes d’influence et 549 personnes « qui suivent » les activités Mauriciennes d’influence sur Twitter. Les médias sociaux soutiennent la promotion des activités et la concertation régionale.

Finalement, un bloc-notes a été conçu et 500 exemplaires ont été distribués afin de faire la promotion des activités Mauriciennes d’influence pour l’année 2014-2015.
 

Recrutement des candidates et d’instances décisionnelles

Au total, 78 femmes sont inscrites dans la banque de candidates Mauriciennes d’influence. Quelques lettres de félicitations (6) ont été envoyées à des femmes ayant accédé à divers postes de pouvoir. Cette action, tout comme la promotion de la banque de candidates lors des activités présentées, constitue une stratégie de recrutement de nouvelles candidates.


Propositions de femmes d’influence

Toujours dans l'intention de faire connaître Mauriciennes d’influence, de recruter de nouvelles candidates et d’offrir de nouveaux modèles aux femmes, la candidature de deux Mauriciennes a été déposée dans le cadre des activités Tête d’affiche Le Nouvelliste : Mmes Joëlle Carle et Danielle Bolduc. De plus, la Table a recommandé la candidature de Mme Sandy Torres à l’appel de candidature du CSF. Pour terminer, elle a déposé la candidature de Karine Brouillette, au prix Éclair de jeunesse du Forum jeunesse Mauricie, qui a été retenue pour l’activité nationale de reconnaissance jeunesse.
 

Activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel

En 2014-2015, quatre activités de réseautage et de formation et un événement annuel ont été organisées :

Activité 1 : Atelier sur l’analyse différenciée selon les sexes (ADS), présenté par la Table avec la collaboration de la Table de concertation du mouvement des femmes du Centre-du-Québec (TCMFCQ), suivis du lancement des activités Mauriciennes d’influence 2014-2015 et du lancement du volet 1 de la recherche Femmes leaders et médias, de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Sous forme de 5 @ 7. Le 11 septembre 2014 au restaurant L’Oriflamme de Trois-Rivières. 23 personnes présentes pour l’atelier ADS et 27 personnes présentes pour le 5 @7.

Activité 2 : Déjeuner-conférence « Portrait statistique Égalité femmes/hommes. Où en sommes-nous en Mauricie? », par le Conseil du statut de la femme (CSF), le 5 novembre 2014 à Trois-Rivières. 20 personnes présentes.

Activité 3 : Formation « Médias sociaux», avec l’Agence REZO, le 23 janvier 2015 à Louiseville. 16 personnes présentes à cette formation.

Activité 4 : Le neuromanagement : Types d’intelligence et modes de gestion multidimensionnels – Irène Duranleau, le 2 avril 2015 à l’Auberge du Lac St-Pierre de Trois-Rivières. 12 personnes présentes à cette activité.

Activité annuelle : 5 @ 7 Mauriciennes d’influence : Un réseau bien vivant! Cette activité aura lieu le 3 juin 2015, à l’Hôtel Delta de Trois-Rivières.

 

Projet UQTR – Femmes leaders en Mauricie, volet I et volet II

Le projet de recherche réalisé par la professeure-chercheure Mme Mireille Lalancette, du département des Communications sociales, de l’UQTR, amorcé en 2013-2014, s’est conclu en 2014, pour être présenté publiquement lors d’un lancement le 11 septembre 2014. Ce 1er volet visait à identifier les représentations des femmes leaders dans le discours du quotidien régional Le Nouvelliste et à partir des archives des concours Mauriciennes d’influence.

En parallèle à ce lancement, Mme Lalancette a débuté les travaux de recherche du volet II, du même projet de recherche, qui visait quant à lui à identifier comment les femmes leaders se représentent le leadership et l’implication politique grâce à des entrevues semi-dirigées avec certaines d’entre elles. Réalisée au cours de l’année 2014-2015, cette recherche a permis le dépôt d’un rapport de recherche en mai 2015. Un lancement public est prévu en septembre 2015.

 

Réseau des élues municipales – le MIEM

Activités d’information et de sensibilisation auprès des élues municipales

Une activité style colloque, de réseautage et formation, a été réalisée le 17 octobre dernier. Une journée avec trois conférences et un diner réseautage ont été présentés :

  • Les plans triennaux d’immobilisations: pour construire l’avenir - Groupe Femmes Politique et Démocratie
  • Parité-égalité et la gestion du changement - Julie Veilleux, MBA
  • La mobilisation et la relève - Forum Jeunesse Mauricie

Neuf élues étaient présentes. Il y avait une belle représentation de la région avec des élues venant de quatre territoires sur six, dont deux mairesses.


VITAL – le projet

La diffusion des outils d’animation du projet VITAL, pour les femmes dites « les plus loin du pouvoir » s’est poursuivie en 2014-2015. Le bon de commande/dépliant a été modifié afin de mieux expliquer le contenu de la trousse et d’en faire promotion.

Un kiosque a été tenu au congrès de l’R des Centres de femmes en juin 2014. De plus, une diffusion a eu lieu lors de l’AGA du Réseau des Tables de groupes de femmes du Québec. À ce jour, la totalité des 50 copies a été distribuée. Une réimpression est prévue, si nécessaire.

Une animation VITAL est actuellement en cours au Centre de femmes de Shawinigan. Voici ce qui a été réalisé à ce jour :

  • Semaine du 15 septembre: travail de préparation, promotion et recrutement dont un kiosque au Collège Shawinigan le 22 septembre;
  • 24 septembre: rencontre d’information où deux participantes se sont présentées;
  • Huit participantes recrutées. Trois se sont finalement désistées en raison de leur engagement ailleurs et de leur disponibilité dans l’horaire;
  • La formation a débuté avec cinq participantes. Une autre ne s’est pas présentée à la 2e rencontre, car elle a été rappelée au travail;
  • Les 5 rencontres de l’automne 2014 ont eu lieu depuis le 8 octobre, aux deux semaines;
  • La 2e partie de VITAL a repris depuis 18 mars 2015. Il est possible que d’autres participantes s’ajoutent.

Une deuxième présentation de l’animation VITAL a débuté au Centre des femmes l’Héritage de Louiseville, le 18 mars 2015 et se poursuivra au cours de l’année. Cinq femmes sont inscrites et participent aux activités.

Activités afin d’encourager les instances de décisions de la région de la Mauricie dans l’atteinte d’une égalité et d’une parité de représentation

Réimpression de la section « Trucs et conseils pour une Mauricie égalitaire »

La TCMFM a réimprimés 200 brochures « Trucs et conseils pour une Mauricie égalitaire », regroupant divers outils permettant l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes. Cette brochure se trouvait préalablement dans l’agenda de 13 mois produit l’année précédante.

Les brochures ont été distribuées aux 94 élues municipales, aux 7 commissaires scolaires (femmes), aux directeurs généraux des villes, aux Centres de santé et de services sociaux (CSSS) de la Mauricie et aux nouvelles élues scolaires (9) après les élections de novembre 2014. Un suivi téléphonique a été fait suite à l’envoi de la brochure afin de voir l’intérêt des gens à passer à l’action. Ce suivi a permis de constater que les gens ont peu ou pas d’intérêt pour la question.


Tournée de présentation auprès des AGEs

Afin de faire connaître et de promouvoir son Guide d’implantation d’une politique d’égalité et de parité, ainsi que le projet Mauriciennes d’influence, la Table a fait une tournée des assemblées générales étudiantes (AGEs) de la région en 2013-2104.

Pour 2014-2015, une table ronde a été organisée dans deux institutions scolaires (UQTR et Collège Laflèche) et au total, une soixantaine d’étudiants et d’étudiantes y ont participé et ont été sensibilisés. Ces tables rondes ont été animées par Ann-Julie Durocher, étudiante de l’UQTR, membre individuelle de la Table. À noter : la participation du Forum Jeunesse Mauricie dans l’organisation et la réalisation de ces activités.


Prix «Gouvernance équitable», devenu Prix «Pari pour l'égalité», 2ème
édition

 

Remis lors du gala Mauriciennes d’influence présenté en mai 2014, le prix « Gouvernance équitable », devenu le prix « Pari pour l’égalité », a été décerné à la municipalité de Saint-Séverin, instance de décision qui tend vers une équité de représentation.

Afin de susciter les mises en candidatures pour ce prix, la TCMFM a fait des suivis auprès d’instances ciblées (municipalités, commissions scolaires et AGEs) afin de voir les actions posées pour une équité de représentation et ce, depuis la tournée de l’an 2. Ce suivi a permis de constater que les gens ont peu ou pas d’intérêt pour la question.


Renouvellement de l’entente spécifique 

La Table n’a pas pu participer à l’élaboration et la négociation d’une prochaine entente en égalité, 2015-2020, vu le contexte politique (démantèlement des CRÉs).

Elle a toutefois participé aux rencontres (4) du comité de suivi et à la rencontre du comité de gestion de l’entente qui ont permis de faire la reddition de compte 13-14 ainsi que le suivi des projets en cours. Une dernière rencontre du comité de gestion est prévue en juin 2015, pour le dépôt de la reddition de compte 14-15.

De plus, la Table a contribué activement à l’élaboration d’un nouveau projet en lien avec l’objectif 3 (égalité économique par la diversification des choix professionnels des femmes), considérant que FPI venait de fermer ses portes. Femmessor-Mauricie a donc pu prendre en mains cette action qui visait à mettre de l’avant une des réalisations de FPI : Le Circuit.

 

Rencontres de comités

Femmes et pauvreté

Formé de cinq groupes membres, le comité Femmes et pauvreté s’est réuni à deux reprises en 2014-2015 avec pour objectif, entre autres, de soutenir et outiller les groupes membres dans leurs représentations diverses, au niveau de comités divers, en matière de lutte à la pauvreté et de l’exclusion sociale.

Le suivi des projets financés par le FQIS a été fait, en particulier les projets impliquant des groupes de femmes ou communautaires, membres de la TCMFM, et ce, de manière à s’assurer des retombées pour les femmes, ainsi que de la promotion et l’utilisation de l’ADS.

De plus, une lettre de sensibilisation aux principales organisations (interpellées par les recommandations émises dans l’Avis Femmes et pauvreté) a été envoyée afin d’inviter ceux-ci à mettre en valeur leurs actions qui font reculer la pauvreté vécue par les femmes en Mauricie. La Trousse ADS leur a aussi été offerte gracieusement, par cet envoi. Toutefois, la Table n’a malheureusement reçu aucun retour suite à cet envoi, malgré un rappel courriel.

Enfin, une session de travail « Bilan et perspectives » des réalisations du comité a été réalisée. Le résultat a été présenté au conseil d’administration de la TCMFM pour ensuite être utilisé lors de la rencontre de concertation des membres de novembre 2014.

 

Santé des femmes

Formé de cinq groupes membres et de la représentante régionale du Conseil du statut de la femme (CSF), le comité Santé des femmes s’est réuni à deux reprises en 2014-2015, avec pour objectif de soutenir et outiller les groupes membres dans leurs représentations diverses, au niveau de comités divers, en matière de santé des femmes.

Le suivi des priorités régionales en matière de santé des femmes étaient à l’ordre du jour. La Journée régionale de la santé des femmes, étant un des moyens d’action privilégiés, a été remplacée par la réalisation de capsules vidéo web. À ce titre, les membres du comité de travail ont été sollicités à plusieurs reprises par courriel, ainsi qu’à deux (2) rencontres en personne, pour contribuer à cette production.

De plus, une session de travail « Bilan et perspectives » des réalisations du comité a été réalisée. Le résultat a été présenté au conseil d’administration de la TCMFM pour ensuite être utilisé lors de la rencontre de concertation des membres de novembre 2014.


Outils et/ou activités pour soutenir les déléguées et les membres dans leur travail de représentation et de collaboration

 De manière à donner suite à la production de la Trousse ADS, Pour y voir clair, la Table, avec la collaboration de la TCMFCQ, a élaboré une Session régionale d’appropriation de la Trousse ADS afin de la présenter dans le cadre d’une activité Mauriciennes d’influence, le 11 septembre 2014.

Puis, suite à cette présentation, le Consortium en développement social a interpellé la Table afin de faire une tournée de présentation de Sessions d’appropriation de cette Trousse.

Présentées dans cinq territoires sur six, cette tournée aura permis de présenter la Trousse à 56 personnes et de sensibiliser celles-ci à l’importance d’utiliser l’ADS dans leur organisation.

Suite à cette tournée, la Maison de la famille (MDF) des Chenaux et la MDF de Trois-Rivières ont même contribué à l’organisation d’une 6e présentation de la session d’appropriation au Réseau régional des Maisons de la famille Mauricie et Centre-du-Québec.

Un travail de développement de nouveaux partenariats, afin d’apporter l’expertise de la Table et de ses groupes membres, en matière de condition féminine, a été fait.

L’expertise de la Table a aussi été sollicitée par Femmessor Mauricie, et ce, dans le cadre d’un projet à déposer à Condition féminine Canada, sur les femmes entrepreneures. Cette contribution de la Table a permis à celle-ci de s’inscrire parmi la liste des partenaires invités au comité de suivi du projet en question.

 

Participation à des lieux de concertation régionaux et promotion de l’utilisation de l’ADS

Tel que défini dans le plan d’action, la Table siège dans différents comités qui présentent des enjeux pour les femmes de la région :

  • Table enfance-jeunesse-famille : Aucune rencontre. Cette table de travail a été inactive tout au long de l’année. Un courriel à l’agente de la CRÉ, responsable de ce secteur, a été envoyé à cet effet et aucune réponse n’a été reçue ;
  • Comité d’orientation conciliation travail-famille : Quatre rencontres et participation à un colloque régional ;
  • Forum de la société civile : Deux rencontres régionales pour le renouvellement du Plan quinquennal de développement de la Mauricie, ainsi que deux rencontres pour le maintien d’une concertation régionale des acteurs de la société civile;
  • Alliance régionale pour la solidarité et l’inclusion sociale : Aucune rencontre. la Table a été informée que l’Alliance ne constituait pas un lieu de rencontre, ni une structure, mais une entente entre la CRÉ et le gouvernement pour la solidarité et l’inclusion sociale ;
  • Conseil d’administration de la CRÉ Mauricie : Une rencontre ;
  • Participation au 5 à 7 « Merci à l’équipe de la CRÉ » : Deux déléguées;
  • Participation à l’ouverture officielle de la Journée internationale de la Francophonie : Une déléguée;
  • Comités de travail du Consortium en développement social :
    • Sécurité alimentaire : quatre rencontres;
    • Habitation : une rencontre;
    • Développement citoyen : unerencontre.

La Table a fait la promotion de l’utilisation de l’ADS dans ces lieux de concertation et a fait valoir l’importance de tenir compte des besoins et intérêts spécifiques des femmes.

Tel que déjà mentionné, malgré les efforts de promotion, les concertations régionales où siège la Table ne semblent pas utiliser l’ADS, comme outil, afin de répondre spécifiquement aux besoins des femmes.

 

Activité ajoutée, vu le contexte politique

La Table a participé aux rencontres (5) du comité Égalité en région, du Réseau des tables, où plusieurs Tables de concertation des groupes de femmes travaillaient à proposer des solutions pour maintenir un fonds régional en égalité.

La Table a aussi participé à une rencontre avec la Ministre Vallée, ainsi qu’à deux rencontres en personne et à une conférence téléphonique, avec la sous-ministre, Mme Feremback. Lors de ces rencontres, il y a eu le dépôt de propositions au SCF pour lesquelles les Tables sont toujours en attente d’une réponse que nous souhaitons positive.

Enfin, la Table a participé à deux rencontres de concertation régionale et de mobilisation pour le maintien d’une structure de concertation régionale en Mauricie où la TCMFM a fait des représentations pour sensibiliser à l’importance de la présence des femmes dans les nouvelles structures et de la prise en compte de l’ADS que ce soit à l’échelle locale ou régionale.