Nos actions


Mobilisation avec le mouvement des femmes et communautaire - 2005-2006

Journée internationale des femmes

Lors de la Journée internationale des femmes, les membres du comité Lutte à la violence et à la pauvreté, en collaboration avec le Centre de formation communautaire de la Mauricie et une stagiaire à la TCMFM, ont élaboré une activité au Collège Laflèche de Trois-Rivières. Exploitant le thème de l'année « Pour une réelle égalité, toujours engagées », le comité organisateur a mis sur pied une activité d'éducation populaire présentée sous forme de saynète, appuyée par une présentation visuelle.

Éducation populaire : Activité formative sur l'Historique des pionnières
Conscientisation : Cinq groupes membres réunis pour un panel dynamique sur les enjeux actuels, les similitudes de laréalité d'hier et d'aujourd'hui liés aux conditions de vie des femmes, la mission des organismes…
Sensibilisation : Remise de cinq trophées représentant les cinq valeurs véhiculées dans la Charte mondiale des femmes pour l'humanité. Ces trophées étaient décernés avec la mention de « passer aux suivantes » lors du 8 mars prochain et cela dans le but de porter et de faire vivre ces valeurs.
Activité festive : Apéro et goûter préparé par des membres du comité.
Soirée tout en musique avecle quintette « Galant tu perds ton temps », folklore féminin québécois.

8_mars_2006

Mémoire sur l'avant-projet de loi remplaçant la loi électorale

Le 15 juin 2005, l'Assemblée nationale du Québec adoptait une motion créant une commission parlementaire spéciale chargée de l'étude de l'avant-projet de loi remplaçant la Loi électorale, déposé par le gouvernement le 15 décembre 2004.

La Commission spéciale sur la Loi électorale avait pour mandat de consulter la population québécoise sur un grand nombre de questions dont le mode de scrutin, la représentation des femmes et des minorités ethnoculturelles à l'Assemblée nationale et les modalités de l'exercice du droit de vote. Afin d'entendre le plus grand nombre possible de citoyens, la Commission s'est rendue dans plusieurs villes du Québec.

La réforme proposée constituait, pour la TCMFM,une réelle opportunité de favoriser l'atteinte de l'égalité entre les femmes et les hommes, particulièrement au chapitre de la représentation politique. Les membres du comité Femmes, développement régional et local, ont rédigé un mémoire qui a été présenté lors des audiences de la commission parlementaire, en mars.

Mémoire sur l'avant-projet de loi remplaçant la loi électorale
Communiqué pour l'adoption de mesures positives pour l'atteinte de l'égalité

Opération « Tendre la main »

En commémoration à la tuerie de l'école Polytechnique, les membres de l'AFEAS Saint-Laurent, sous la présidence d'honneur d'Hélène Dargis et en partenariat avec la TCMFM, ont effectué, à l'église Saint-Laurent, le montage d'un arbre de paix décoré symboliquement de manière à faire connaître les ressources d'aide locales en matière de violence. Activité initiée par l'AFEAS, l'arbre de paix rassemble toutes les personnes qui veulent travailler à l'élimination de toutes formes de violences et se rallier autour des mêmes objectifs (dénonciation de la violence, solidarité et espoir).

De l'Océanie aux Amériques : mondialiser nos solidarités avec les femmes du monde

Pour une deuxième année consécutive, la TCMFM a souligné la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, point culminant de la fin du relais de la Charte mondiale des femmes pour l'humanité.

Au Parc portuaire de Trois-Rivières, dans un climat de partage où s'entremêlaient les slogans et la musique, l'historique de la Marche mondiale des femmes donnait le coup d'envoi aux activités. La Charte mondiale des femmes pour l'humanité a ensuite été présentée de façon imagée et ludique à travers des « saynètes maison » illustrant la solidarité des femmes d'ici avec les femmes du monde entier. Puis, on a rappelé les revendications québécoises associées aux valeurs de la Charte mondiale, rappel suivi par la lecture du manifeste rédigé pour l'occasion. Le public a ensuite été invité à garder une minute de silence, après quoi des femmes, un homme, d'ici, d'ailleurs, de différentes générations, ont témoigné leur solidarité avec les femmes du monde. Autour de cette animation se déployaient des kiosques d'informations, une soupe solidaire et des bannières reproduisant les revendications et les valeurs de la charte. Le tout, ponctué de la voix puissante et chaleureuse de la chanteuse Paule Landry.

Manifeste du 17 octobre 2005
Bannière des revendications MMF 2005

17_octobre_2005

Mobilisation pour le relais de la charte mondiale des femmes

Grand moment de la Marche mondiale des femmes de 2005 au Québec, le 7 mai fut la journée d'action nationale. L'activité, portée par le Comité Lutte, a permis à plus de 250 femmes et hommes de la Mauricie de converger vers la ville de Québec pour accueillir la Charte mondiale, participer à une grande marche populaire, transmettre la Charte de main en main à travers une chaîne humaine, aller la porter aux portes de l'Assemblée nationale et manifester leur détermination et leur soutien aux cinq revendications québécoises. Le Comité Lutte a réussi à susciter l'intérêt et l'engagement de la population, des membres, des bénévoles, à se mobiliser et à participer à ce moment unique. Quatre autobus organisés sont partis de Trois-Rivières, Louiseville, Shawinigan et Sainte-Thècle. La Mauricie a marché en solidarité avec les millions de femmes de par le monde pour que ça change ici et ailleurs. Cette journée mémorable de l'accueil de la Charte en terre québécoise fut un grand moment pour toutes et tous les QuébécoisES

7_mai_2005.

­