Nos actions


Mobilisation avec le mouvement des femmes et communautaire - 2008-2009

 

Assurer la promotion et la défense des droits collectifs en matière de condition féminine en solidarité avec nos membres

Réalisations

Assurer la promotion et la défense des droits des femmes de la région est à la base de la mission de la TCMFM. Pour y arriver, mise à part le maintien d'une vie associative active, la mobilisation des membres, voire même des différents partenaires et alliés de la région, dans ce sens, s'avère essentielle. Afin de rassembler ces acteurs et actrices et de les mettre en action, la TCMFM a défini plusieurs stratégies et moyens d'action.

Représentations faites

Lorsque certains enjeux, vus par d'autres, touchent la condition de vie des femmes, la TCMFM se doit d'être aux premières loges afin de s'assurer que les besoins et les réalités des femmes soient pris en compte. Plusieurs lieux de représentations ont donc été définis où des déléguées de la TCMFM se sont retrouvées :

  • Conseil régional en économie sociale (CRES) :membre du conseil d'administration (3 rencontres) et participation à l'AGA;
  • Réseau vigilance : aucune action en 08-09;
  • Regroupement des femmes de carrières de la Mauricie (RFCM) : participation à 1 rencontre;
  • Femmes et production industrielle (FPI) : membre du conseil d'administration (7 rencontres) et participation à l'AGA, à la soirée et la formation Bravo les entreprises!;
  • Femmes et entrepreneuriat en Mauricie (FEM) : participation à l'événement entrepreneuriale au féminin et à l'AGA;

À ce niveau, en 2008-2009, la TCMFM a de plus été particulièrement présente lors de différents événements où elle était invitée à être conférencière, panéliste ou afin de soutenir des discussions et débats, entre autres lors de débats lors des élections provinciales et fédérales. Relations de presse réalisées

Pour l'avancement et la promotion des dossiers travaillés, certaines relations de presse sont nécessaires. S'assurer que les médias de la région demeurent des partenaires pour l'amélioration des conditions de vie des femmes tout en offrant une visibilité plus grande à certaines actions sont des moyens d'actions nécessaires à l'atteinte des objectifs de la TCMFM. Dans l'ensemble, cinq (5) communiqués de presse ont été émis par la TCMFM, deux (2) communiqués de groupes nationaux ont été transférés aux médias régionaux, quatre (4) conférences de presse ont été organisées et plusieurs entrevues ont été accordées, le tout dans le cadre de différents événements.

Mobiliser les membres peut parfois s'avérer difficile dans une ère où les technologies de l'information et des communications (TICS) accroissent le flot des informations reçues. Les groupes sont submergés d'information et il peut parfois apparaître difficile de passer à l'action. Malgré tout, la TCMFM et ses membres continuent de se mobiliser dans différents dossiers qui leurs sont communs. Entre autres, en 08-09, la TCMFM a été particulièrement active dans l'organisation d'un événement pour la Fête international des travailleurs et travailleuses du 1er mai. Dans ce sens, cinq (5) rencontres ont eu lieu ainsi que la réalisation même de la journée d'activités le 1er mai 2009. Un événement qui a connu du succès.

Autre mobilisation : l'organisation du transport des personnes souhaitant participer à la manifestation contre le projet de loi C-484, du gouvernement fédéral, à Montréal en septembre dernier. Au total, ce sont seize (16) personnes qui étaient partie prenantes du voyage. Toujours pour cette mobilisation, une travailleuse a de plus participer à une rencontre d'échanges organisée par la députée fédérale de Trois-Rivières, Mme Paule Brunelle.

Un autre événement d'envergure est à souligner en 08-09 : l'organisation et la présentation du Forum citoyen mauricien (FCM). Faute de ressources, la TCMFM n'a pu être aussi active qu'elle l'aurait souhaité dans cette organisation, mais elle a toutefois pu participer à une conférence de presse et a tenu un kiosque d'information et de sensibilisation dans le cadre de cet événement en octobre 2008, où près de 3 000 personnes ont circulé.

De plus, une mobilisation nationale pour l'augmentation du financement des groupes communautaires de défense des droits a aussi fait partie de l'agenda de la TCMFM au cours de l'année. À ce titre, trois (3) députés provinciaux (comtés de Trois-Rivières, Maskinongé et Shawinigan) et une députée fédérale (comté de Trois-Rivières) ont été rencontrés. De manière générale, lors de ces rencontres, des échanges intéressants ont permis de bien positionner et faire connaître le travail accompli par la TCMFM et ce, afin d'améliorer les conditions de vie des femmes de la région.

Enfin, la TCMFM, étant un regroupement régional avec une vie associative active, la permanence doit s'assurer d'offrir les appuis nécessaires à ses membres lorsque demandé. De plus, évidemment, selon l'actualité et les dossiers qui évoluent, certains appuis ont pu être donnés à des partenaires par l'intermédiaire de lettres, de rencontres ou de pétitions à faire circuler.

 

 

Favoriser la concertation des membres pour travailler à changer les mentalités et à promouvoir une société sans pauvreté et sans violence

Réalisations

Comité Lutte à la pauvreté et à la violence

Cinq (5) membres, représentantes de groupes de femmes et des membres individuelles, se sont rencontrées à huit (8) reprises. En 2008-2009, l'action priorisée à été l'organisation de la Journée internationale des femmes en Mauricie qui s'est tenue le 8 mars dernier.

Un événement organisé pour la Journée internationale des femmes

La TCMFM, par le biais du comité Lutte à la pauvreté et à la violence, avec la collaboration du Ciné Campus Trois-Rivières, a organisé un événement dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Au total, près de soixante (60) personnes ont participé à l'événement qui a de plus bénéficié de la collaboration de Barbara Legault, de la FFQ. Pour cette occasion, la TCMFM avait choisi de faire la projection du film/documentaire «Partition pour voix de femmes», réalisé en 2001 par Sophie Bissonnette, suite à la Marche mondiale des femmes de l'an 2000. En préparation à la mobilisation de 2010, Barbara Legault, travailleuse de la FFQ, a pris la parole à la fin de la projection afin de sensibiliser et de promouvoir les actions à venir dans les prochains mois avec la préparation de la marche mondiale de 2010. Un événement apprécié par le public présent. Enfin, toujours en lien avec les activités du 8 mars, une travailleuse à participé à un colloque sur l'hypersexualisation, présentée par la CSN, un groupe membre de la TCMFM.

Participation aux rencontres de la CQMMF

Lors de l'année 2008-2009, la TCMFM a pu déléguer deux (2) personnes afin de participer aux rencontres de la CQMMF et cela, à deux (2) reprises. Diane Michaud, membre du conseil d'administration de la TCMFM ainsi que Cindy Raiche, travailleuse, ont pu se rendre aux rencontres et ainsi participer aux prises de décisions.