Nos actions


Mobilisation avec le mouvement des femmes et communautaire - 2010-2011

Appuis aux actions des membres, alliés et partenaires, promotion et mobilisation
Lettres, promotion, mobilisation ou participation

La Table étant un regroupement régional avec une vie associative active, sa permanence doit offrir les appuis nécessaires à ses membres qui le demandent. De plus, selon l’actualité et l'évolution des dossiers, certains appuis sont donnés à des partenaires par l’intermédiaire de lettres, de rencontres ou de pétitions à faire circuler. Les membres ont donc été mobilisés, et des appuis ont été donnés, entre autres, aux organisations ou initiatives suivantes :

  • Confédération des syndicats nationaux (CSN), pour le droit de choisir, à la Journée internationale des sages-femmes;
  • Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), pour un réseau public qui offre des conditions de travail acceptables aux professionnelles de soins;
  • Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS), pour la dénonciation de publicités sexistes;
  • Abolissons la pauvreté, pour sa campagne À Table;
  • pétition en ligne sur le site du Globe and Mail, pour le droit à l'avortement;
  • Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ), pour leur financement;
  • Collectif pour un Québec sans pauvreté, pour sa campagne Retour à l’expéditeur;
  • Front de défense des non-syndiqué-es, pour contrer le harcèlement psychologique;
  • Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN), pour la santé maternelle et infantile lors du sommet du G8;
  • pétition en ligne sur le site de l'Assemblée nationale du Québec, pour le financement des haltes-garderies communautaires;
  • Coalition pour l’accès à l’aide juridique, pour contrer l’augmentation des coûts d’admissibilité à l’aide juridique;
  • pétition en ligne sur le site de l'Assemblée nationale du Québec, à propos du conflit de travail au Journal de Montréal;
  • pétition en ligne, pour la parité femmes-hommes dans les conseils d’administration;
  • Fédération des femmes du Québec (FFQ), pour sa campagne Brisons le silence;
  • CSN, pour le boycottage du Journal de Montréal;
  • lettres à la députation concernant le registre des armes à feu;
  • Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes, pour la Marche;
  • Comité de solidarité Trois-Rivières, pour le dépôt d’un mémoire dans le cadre du Sommet régional contre la militarisation et appui au Collectif Échec à la guerre;
  • pétition en ligne sur le site du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), concernant le surpeuplement des logements au Nunavik;
  • FCPASQ, contre le dépôt direct obligatoire pour recevoir le crédit de solidarité;
  • Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles, pour sa campagne Non à la convention PSOC;
  • Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec (AREQ), pour sa campagne Notre système de santé, on l’a à cœur;
  • Collectif pour un Québec sans pauvreté, à propos de la consultation en ligne prébudgétaire 2011-2012;
  • pétition en ligne sur le site de l'Assemblée nationale du Québec, pour l'allaitement dans les lieux publics;
  • pétition en ligne sur le site d'Amnistie Internationale, pour la protection des femmes et des fillettes dans les camps en Haïti;
  • pétition en ligne sur le site d'Amnistie Internationale, contre les viols et les abus sexuels au Nicaragua;
  • Participation à la Commission des relations avec les citoyens, dans le cadre de la consultation électronique sur le bilan du premier plan d’action et l’élaboration du deuxième plan d’action en lien avec la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait.

De plus, la Table a organisé une conférence de presse le 22 février 2011 afin de présenter le thème de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2011, et de dévoiler le calendrier des activités en Mauricie. C’est sous le thème Toujours en action pour le respect de nos droits que le mouvement des femmes s’est mobilisé cette année. Dans le prolongement de la Marche mondiale des femmes 2010, la lutte pour le bien commun et le respect des droits s’est donc poursuivie.

Participation aux actions régionales initiées

Coalition régionale du 1er mai

Lors de l’année 2010-2011, la Table a délégué une personne afin de participer aux rencontres de la Coalition régionale du 1er mai, et ce, à trois reprises. Ces rencontres avaient pour objectif l’organisation d’une action régionale qui souligne la Journée internationale des travailleurs et travailleuses. L’activité en question a eu lieu le 29 avril 2011 et consistait en une conférence de presse où les revendications portées dans le cadre de cette mobilisation étaient présentées aux médias.

Coalition régionale 911

Lors de l’année 2010-2011, la Table a délégué une personne afin de participer aux rencontres de la Coalition régionale 911, et ce, à trois reprises. C’est le 11 septembre 2010 qu’était lancée la Coalition 911 Mauricie, coalition qui a à cœur le bien-être des citoyens et citoyennes de la Mauricie. En effet, se basant sur une déclaration de solidarité, la Coalition se propose de mobiliser et d’interpeller la population sur des questions les touchant, notamment sur la hausse des tarifications, sur l’accès à l’éducation ainsi que sur les services de santé.

Coordination des activités de la Marche mondiale des femmes 2010, en Mauricie

Considérant que 2010 était l’année de la Marche mondiale des femmes (MMF), le comité MMF avait tout un défi : celui d’organiser et de réaliser les activités entourant cet événement. À ce titre, il y a eu neuf rencontres du comité MMF 2010 où les travailleuses ont fait de la recherche et de la planification ainsi que de la préparation. L’organisation logistique, les convocations, ordres du jour et comptes rendus ainsi que l’animation des rencontres ont été assurées.

Rencontres de la députation régionale

Afin de sensibiliser les députés de la région aux revendications portées ainsi qu’au grand besoin en matière de financement de cette démarche, quatre députés sur cinq ont été rencontrés au printemps 2010.

« Freeze » du 3 juin 2010

À la suite du lancement de mars 2010, un « Freeze » (action de visibilité) a été organisé le 3 juin 2010. Près de 200 statues ont ainsi été vues sur la rue des Forges, entre les coins Badeaux et Notre-Dame. Pendant deux minutes, une chaîne humaine, composée de femmes et d'hommes, s’est immobilisée. Cette action de visibilité et de solidarité avec les femmes du monde se présentait aussi comme un moment de sensibilisation à la pauvreté et aux violences que vivent les femmes, majoritairement. Réalisée simultanément à La Tuque, à Shawinigan et à Ste-Thècle, cette action régionale s’inscrit dans le long parcours de la MMF 2010. Ce rassemblement a permis de susciter la curiosité de certains passants et de faire connaître, au moyen des dépliants distribués, les revendications portées cette année par les femmes d’ici et d’ailleurs.

Le « Freeze » de Shawinigan, organisé par les femmes du projet Vital du Centre de femmes de Shawinigan en collaboration avec la Table, a rassemblé près d’une trentaine de femmes sur l’avenue de la Station.

Le « Freeze » de Ste-Thècle, tenu devant les locaux de Femmes de Mékinac, a rassemblé 25 femmes.

Enfin, le « Freeze » de La Tuque, réalisé au parc St-Eugène, a rassemblé près de 30 femmes. Il y a eu une bonne couverture médiatique : un article paru dans Le Nouvelliste et trois entrevues radio avant l'événement.

Conférence de presse du 7 octobre 2010

Afin de procéder au lancement de la MMF en Mauricie, la Table a convoqué membres, alliés et partenaires à un « slam de presse » où elle a annoncé la programmation des activités locales et régionales de la MMF 2010, en présence de la présidente de la FFQ du Québec, Alexa Conradi, et des cinq présidentes d’honneur de la MMF : Louise-Hélène Houde, Patricia Powers, Fabiola Toupin, Jacinthe Veillette et Nicole O’Bomsawin. Cette rencontre a eu lieu le 7 octobre 2010 à 9 h 30 au parc Champlain, sur le parvis de l’hôtel de ville de Trois-Rivières. Pour cette occasion, plus d’une trentaine de personnes étaient présentes. La veille de la conférence de presse, une personne a porté une convocation de presse roulée dans un vrai soulier à quelques médias, soit Le Nouvelliste, L’Hebdo Journal, Radio Astral, Rythme FM, TVA et Radio-Canada.

Marche régionale du 15 octobre

L’activité mauricienne a été un grand succès, et ce, malgré le mauvais temps. Par un vendredi 15 octobre, près de 300 personnes se sont donné rendez-vous au parc Champlain, derrière l’hôtel de ville de Trois-Rivières. Malgré le vent, la pluie et la froideur d’octobre, les gens en provenance de partout en Mauricie se sont déplacés. Que ce soit des femmes, des hommes, des jeunes ou des moins jeunes, tous et toutes ont marché solidairement, d’un même pas, avec le mouvement des femmes. Un rassemblement pré- Marche en musique, en slam et en paroles, suivi d’une marche dans les rues du centre-ville ont aussi eu lieu.

La journée s’est terminée par un souper prévu au Musée québécois de culture populaire. Pour l’occasion, près de 400 boîtes à lunch ont été distribuées. Bien que l’objectif premier était de 500 personnes, il n’en demeure pas moins que l’événement a été un franc succès.

Pour conclure la journée, Patricia Powers, une des présidentes d’honneur, nous a concocté tout un spectacle, haut en couleurs, auquel de nombreuses artistes de la région ont généreusement accepté de prêter leur voix et leur musique.

Rassemblement national du 17 octobre

Dix mille personnes se sont donné rendez-vous dans le Bas-St-Laurent le 17 octobre dernier. Alors que les organisatrices attendaient 5 000 personnes, c’est finalement le double de personnes qui ont marché dans les rues de Rimouski.

Pour l’occasion, deux autobus ont quitté la Mauricie le samedi 16 octobre. Puis, dans un même élan, un troisième autobus a quitté la Mauricie, le 17 octobre très tôt le matin, pour prendre part aux différentes activités du rassemblement national de la MMF. La Table a donc mobilisé trois autobus, pour un total de 160 personnes. L’AREQ de la Mauricie avait également mobilisé un autobus. Il est donc possible d’affirmer que près de 200 personnes en provenance de la Mauricie étaient présentes le 17 octobre dernier à Rimouski.

Opération souliers

L’opération souliers avait pour objectif de souligner l’appui de ceux et celles qui n’ont pu se joindre à la marche régionale du 15 octobre, puisque, symboliquement, chaque paire représentait l’appui d’une personne. De plus, une démarche a été faite auprès de Guinness World Record pour inclure la chaîne de souliers dans le livre des records. Cependant, ce projet a dû être abandonné car le nombre de souliers à amasser était considérablement élevé. Tel qu’il a été mentionné lors de la collecte de souliers, les souliers récupérables ont été remis à un organisme d’aide aux démunis.

Invitations aux femmes autochtones

Considérant que la Table désirait avoir une présidente d’honneur pour chacun des champs de revendications, elle avait lancée une invitation aux femmes autochtones afin qu’une des leurs devienne présidente d’honneur du champ Femmes autochtones. De plus, celles-ci avaient été invitées à participer aux diverses activités du 15 octobre. Toutefois, vu le congé culturel des Atikamekw, en octobre, il n’a pas été possible de les recevoir.

Soirée bénéfice MMF/CSTR au Los Cactus

Dans le cadre des actions de la MMF en Mauricie, une initiative du Comité de solidarité Trois-Rivières (CSTR) mérite d’être mentionnée : l’organisation d’une soirée-bénéfice pour que les Nigériennes puissent participer au rassemblement de clôture de la MMF au Niger. Une initiative où la Table a été présente.

Participation aux rencontres de la CQMMF

Lors de l’année 2010-2011, la Table a délégué deux personnes aux rencontres de la Coordination du Québec pour la Marche mondiale des femmes (CQMMF), afin de participer aux prises de décisions et de porter la voix de la région, et ce, à trois reprises. L’aboutissement du travail accompli à la CQMMF a permis :

  • la définition des cinq champs d’actions ainsi que des revendications portées;
  • la réalisation d’outils de sensibilisation et d’éducation populaire;
  • l’organisation de la mobilisation nationale de la MMF à Rimouski en octobre 2010.


Participation aux activités des réseaux progressistes et féministes

Participation de la Table, à titre de membre et d’administratrice

  • Réseau des tables régionales des groupes de femmes du Québec (RTRGFQ) : participation à deux assemblées générales ordinaires, à une assemblée générale annuelle (AGA), ainsi qu’à dix rencontres du comité de coordination, à titre de vice-présidente; participation à la Commission des relations avec les citoyens dans le cadre de la consultation sur le bilan du premier plan d’action et l’élaboration du deuxième plan d’action en lien avec la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait;
  • Conseil régional en économie sociale (CRES) Mauricie : participation d’une déléguée à quatre rencontres du conseil d’administration et à une AGA; participation d’une déléguée au lancement de la vidéo L’économie sociale c’est l’affaire de tout le monde, et participation d’une déléguée au lancement du site Web www.economiesocialejeunesse.ca;
  • Femmes et production industrielle (FPI) : participation d’une déléguée à neuf  rencontres du conseil d’administration et à une AGA; participation d’une déléguée à la soirée de reconnaissance Explore avec moi! et participation de trois déléguées au colloque Véhicule ta passion.

Participation de la Table, à titre de membre

  • Fédération des femmes du Québec (FFQ) : une déléguée à l’AGA;
  • Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) : deux déléguées à trois rencontres;
  • Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF) : une déléguée à l’AGA;
  • Réseau  des femmes en environnement (RQFE) : deux déléguées à l’AGA;
  • Collectif Québec sans pauvreté : participation aux mobilisations;
  • Conseil régional en environnement (CRE) : équipe de la Table à la campagne régionale Défi climat;
  • Groupe femmes, politique et démocratie : deux déléguées au colloque Démocratie et gouvernance : femmes recherchées;
  • Réseau des femmes de carrière de la Mauricie : une déléguée à six activités.

Note : Aucune participation active au CIAFT, au CNCPS, à Relais-Femmes et à la Coalition contre la privatisation et la tarification des services publics.

Participation de la Table, à titre de panéliste ou conférencière

  • Sommet régional Paix et démilitarisation : présentation du mémoire de la Table;
  • Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) : présentation de la Table et du féminisme, dans le cadre d’un cours au baccalauréat;
  • Semaine de l’emploi, journée Prends ta place : présentation d’un atelier sur la conciliation travail-famille, en collaboration avec le Forum Jeunesse Mauricie (FJM);
  • Table des partenaires femmes et politique municipale : présentation du projet Mauriciennes d’influence, à titre de modèle intégré d’interventions, à la rencontre nationale.

Autres participations

  • Centre de femmes l’Héritage : une déléguée au bilan du projet À égalité pour décider;
  • FEMMESSOR-Mauricie : une déléguée à l’AGA (27 mai 2010);
  • Caravane du FRAPRU : une déléguée à l’action en Mauricie;
  • CALACS de Trois-Rivières : une déléguée à une activité pour la MMF et participation de deux déléguées à l’activité du 8 mars 2011;
  • Invitation de Paule Brunelle, du Bloc Québécois : une déléguée à la tournée de consultation prébudgétaire;
  • Journées québécoises de la solidarité internationale : deux déléguées à quelques activités;
  • Comité de solidarité Trois-Rivières : une déléguée à la conférence de presse sur la mission en Haïti;
  • Fête de l'entraide, de la formation, de l'emploi et de l'entrepreneuriat : tenue d’un kiosque par deux déléguées et visite de deux déléguées;
  • Table régionale des organismes communautaires (TROC) : participation au lancement de la recherche sur les conditions de travail dans les groupes communautaires;
  • Gala Femmes de mérite 2010 du YWCA : trois déléguées.