Nos actions


Mobilisation avec le mouvement des femmes et communautaire - 2014-2015

Journée internationale des femmes

Une action régionale de lutte contre la pauvreté et la violence

C’est le 7 mars dernier qu’était donné le coup d’envoi de la Marche mondiale des femmes (MMF) 2015, dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Présentée à Espace Shawinigan, l’activité visait de plus à lancer l’action régionale d’éducation populaire, On récolte ce que l’on sème, ainsi qu’à présenter la présidente d’honneur de la MMF en Mauricie, soit Mme Fabiola Toupin.

A la suite d’une conférence de presse, un après-midi festif et artistique a pris place, où de nombreuses surprises étaient au rendez-vous. Des femmes autochtones, des groupes alliés, des artistes et des membres de la Table ont contribué à la réalisation de cette journée où près de 100 personnes étaient réunies. La Table a également procédé à la création collective d’une bannière régionale de la MMF 2015, sous la direction artistique de Mme Myette Bourgault.

La couverture médiatique de l’événement a donné lieu à plusieurs entrevues médias et a permis d’augmenter la visibilité de la MMF, entre autres, par la présence de stations de télé ainsi que par un article dans Le Nouvelliste et dans l’Hebdo Journal.


Marche mondiale des femmes 2015

Trois-Rivières, ville hôte du Rassemblement québécois de la MMF au Québec

En 2014, la Table a finalisé les démarches afin d’être en mesure de recevoir l’action provinciale de la Marche mondiale des femmes (MMF) en Mauricie, le 17 octobre 2015.

Plusieurs actions ont eu cours depuis, dont la mise sur pied du Comité régional de la MMF et de quatre sous-comités de travail, soient les comités Financement, Logistique et sécurité, Communication et mobilisation ainsi que le comité Arrimage. Ces comités de travail ses sont rencontrés à plusieurs reprises en 2014-2015 :

  • comité régional : 3 rencontres
  • comité financement : 5 rencontres
  • comité logistique et sécurité : 4 rencontres + 2 rencontres ponctuelles pour l’organisation du 7 mars
  • comité communication et mobilisation : 1 rencontre
  • comité arrimage : 3 rencontres

Des rencontres avec différents partenaires et alliés ont aussi eu lieu, afin de discuter des alliances possibles et afin de mettre les bases à cette organisation :

  • Tourisme Trois-Rivières : 1 rencontre
  • Festivoix : 1 rencontre
  • Ville de Trois-Rivières : 1 rencontre
  • Table de concertation du mouvement des femmes du Centre-du-Québec : 1 rencontre
  • Forum jeunesse Mauricie : 1 rencontre
  • École secondaires Des Pionniers : 1 rencontre
  • Fabiola Toupin, artiste : 1 rencontre
  • Groupes œuvrant avec les femmes autochtones, La Tuque : 1 rencontre
  • Fédération des femmes du Québec, organisme coordonnateur de la MMF au Québec : 2 conférences téléphoniques

L’ensemble des démarches réalisées ont ainsi permis à la Table d’amasser plus de 20 000$ de contributions financières de toutes sortes en provenance des différents partenaires : Fondation Solstice, Ville de Trois-Rivières, Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Mauricie et Table de concertation du mouvement des femmes du Centre-du-Québec. Cette dernière a de plus consenti, dans le cadre de son assemblée générale annuelle des membres, qu’elle allait être partenaire dans l’organisation de l’action du 17 octobre en participant aux différents comités de travail régionaux de la MMF.

Des conférences de presse ont également été organisées à trois reprises. Une 1ère fois pour faire l’annonce que la Table allait être l’organisation hôte de l’action provinciale de la MMF au Québec. Une 2e pour annoncer l’événement du 7 mars, dans le cadre de la Journée internationale des femmes, puis une 3e conférence qui allait lancer la Marche mondiale des femmes, en Mauricie, en solidarité avec tous les autres pays du monde où la MMF est en action. Une belle couverture médiatique, donnant lieu à plusieurs entrevues, a été obtenue à chacune de ces activités.

 

Vigile en solidarité avec les femmes autochtones

 

Les organismes formant la Coalition pour les droits des peuples autochtones du Québec invitaient ses membres et la population à répondre en grand nombre à l’appel fait par Femmes autochtones du Québec (FAQ), conjointement avec la Marche mondiale des femmes et Missing Justice, pour participer aux vigiles organisées à travers la province le samedi 4 octobre 2014. La Table a donc souligné cette action importante en faisant la promotion de l’événement et en mobilisant ses membres.

Ces vigiles rendaient hommage aux femmes autochtones disparues et assassinées partout au Canada, et permettaient d’offrir solidarité et appui aux familles. Elles constituaient aussi un moment propice pour réclamer aux gouvernements ce que les groupes de femmes autochtones souhaitaient, un plan d’action national incluant une commission nationale d’enquête.

Activité d’éducation populaire et de mobilisation citoyenne « On récolte ce que l’on sème »

Dans le cadre des actions portées régionalement, la Table a choisi d’organiser une activité d’éducation populaire où des ateliers seraient présentés à des jeunes dans les écoles ainsi qu’à des femmes dans les groupes communautaires et de femmes de la région. Ces ateliers allaient permettre aux participants et participantes d’aborder des notions telles que la citoyenneté, l’agriculture et l’environnement. Les femmes et les hommes, de tous âges, allaient être invités à mettre en terre des semences et, par le fait même, à semer les valeurs de la MMF autour d’eux, que sont l’égalité, la liberté, la solidarité, la paix et la justice, tout en s’appropriant des concepts de sécurité et de souveraineté alimentaires. Une fois les semis prêts à être transplantés à l’extérieur, les gens pourront s’approprier leur « territoire », en utilisant un bout de terre dans leur cour, un espace dans le jardin communautaire de leur quartier, ou tout simplement en utilisant un pot à fleurs installé sur leur balcon.

C’est ainsi que, grâce à la collaboration du Forum jeunesse Mauricie (FJM), aux écoles secondaires de la région, aux groupes membres de la TCMFM ainsi qu’au programme d’Études internationales de l’école secondaire Des Pionniers de Trois-Rivières, que la Table a pu confectionné 150 trousses d’animation qui contenaient des semences d’haricots, de courges et de tournesols, et ce, de manière à s’inspirer d’une tradition autochtone : « les trois sœurs ». Cette dernière est une technique agricole qui représente les trois principales cultures pratiquées traditionnellement par diverses ethnies amérindiennes d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale. Les 150 trousses ont toutes été distribuées.

 

Création de l’agenda Marche mondiale des femmes 2015

Afin de financer les premières activités de la Marche mondiale des femmes en Mauricie, la TCMFM a décidé de créer un agenda de 13 mois (décembre 2014 à décembre 2015) et d’en faire une activité de levée de fonds au profit de l’action du 17 octobre 2015. Au total, ce sont 750 exemplaires qui ont été distribués et vendus un peu partout au Québec. Grâce à la contribution financière, sous forme de commandites ou autres, des députés de la région, ainsi que de la Ville de Trois-Rivières, de l’imprimeur et de la graphiste Julie Plamondon, la Table a pleinement atteint ses objectifs de levée de fonds.