Nos actions


Vie associative et gestion interne - 2015-2016

AGA des membres et rencontres de concertation

AGA des membres

Le 3 juin 2015, les membres de la Table se réunissaient à l’Hôtel Delta, à Trois-Rivières, afin de procéder à l’assemblée générale annuelle (AGA) des membres.

Pour conclure l’assemblée, des élections ont eu lieu afin de remplacer trois membres qui terminaient leur mandat, soit deux groupes membres réguliers ainsi qu’un groupe membre affilié. C’est ainsi que Denise Tremblay (La Séjournelle), Johanne Toutant (Maison de Connivence) et Loraine Dugas (comité condition féminine, CSN) ont été élues pour un mandat de deux ans à titre groupes membres réguliers et de membre affilié, respectivement.

Cette AGA était précédée d’un diner Marche mondiale des femmes (MMF) 2015, soit d’un temps de rencontre afin de faire une mise à jour des dernières informations concernant l’organisation des activités de la MMF 2015.

Puis, l’AGA était suivie d’une présentation de femmes autochtones et d’un 5@7 Mauriciennes d’influence. Les membres ont ainsi pu faire la rencontre avec deux femmes autochtones : Mmes Janis Ottawa, Atikamekw, et Nicole O’Bomsawin, Abénakis. Elles ont entendu leurs préoccupations et réalités. Deux présentations fort appréciées.

L’activité Mauriciennes d’influence à pour sa part permis de présenter un bilan des 15 dernières années et de faire état du manque de financement pour la suite. Un comité a été nommé pour réfléchir et définir des pistes de solution.

Dix-sept (17) personnes, représentant seize (16) membres différentes, étaient présentes à l’AGA. Près d’une trentaine de femmes étaient présentes pour le 5@7 Mauriciennes d’influence.

1re rencontre de concert’action :

 

Bilan post Marche mondiale des femmes et présentation des femmes Atikamekw

Cette rencontre a eu lieu le 18 novembre 2015 à l’Auberge Gouverneur Shawinigan. Dix-huit (18) personnes étaient présentes dont douze (12) membres différentes.

La 1ère partie de la rencontre a permis à la contractuelle, Céline Deraspe, de présenter le bilan de la MMF 2015, en Mauricie. Les membres ont ainsi pu discuter des moments forts de la MMF 2015, bonifier le bilan présenté et discuter des suites à donner. La priorisation d’actions pour les femmes immigrantes et les femmes autochtones en est ressortie.

La 2e partie de la rencontre visait à établir un premier contact avec des femmes Atikamekw venues parler de leurs enjeux et réalités. Deux (2) femmes autochtones étaient invitées : Annick Flamand (représentante des femmes Atikamekw à Femmes autochtones du Québec (FAQ)) et Karine Awashish. L’objectif de cet échange avec les femmes Atikamekw était de mieux les connaître, en tant "qu'organisation", à savoir comment elles "fonctionnent", comment elles s'organisent pour faire avancer leurs luttes, en tant que groupes de femmes, dans leurs communautés respectives. Au terme de ce temps d'échanges, il était espéré qu’une collaboration future avec les femmes autochtones de la Mauricie puisse prendre naissance.

La journée fut fort intéressante et enrichissante, selon les commentaires des membres. À la satisfaction des membres présentes, cette journée aura atteint ces objectifs.

 

2e rencontre de concert’action :

Femmes immigrantes et intégration en Mauricie

Cette rencontre, qui a eu lieu le 10 février dernier, à l’Urbania, Trois-Rivières, a permis de concerter vingt (20) personnes, dont quinze (15) membres différentes et visait à mieux comprendre les réalités des femmes immigrantes dans la région. Pour cette réalisation, la TCMFM a collaboré avec le Regroupement des Amazones d’Afrique et du monde (RAAM), nouveau groupe mauricien pour l’intégration des femmes immigrantes. Le RAAM, à travers son intervention, visait plus particulièrement à mettre en exergue trois points importants :

  • l’intégration de la femme immigrante en région;
  • les difficultés qu’elle rencontre;
  • les pistes de solutions.

Cette rencontre a été suivie d’un 4@6Février, mois de l’histoire des noirs : Et les femmes dans tout ça? À la satisfaction des membres présentes, cette journée aura atteint ces objectifs.

 

Conseil d’administration et comités de travail

Le conseil d’administration, composé de cinq membres, se rencontre périodiquement, soit environ toutes les six semaines. La directrice planifie et organise la tenue de ces rencontres. Elle y participe et assure le suivi des dossiers, avec la collaboration de l’équipe de travail. Au total, six (6) rencontres ordinaires du conseil d’administration, une rencontre extraordinaire ainsi qu’une assemblée générale annuelle ont eu lieu.

En plus du conseil d’administration, six (6) comités de travail ont été actifs au cours de l’année 2015-2016 : le comité ponctuel Code d’éthique et règlements généraux et les différents comités de travail de la Marche mondiale des femmes 2015 soient le Grand comité et ses sous-comités Financement, Communications et mobilisation, Logistique et sécurité et Arrimage.

 

Site Web, médias sociaux et bulletin Le Courri’Elles
Publication des activités des membres et de leur mission

En 2015-2016, le bulletin électronique Le Courri’Elles a été envoyé à 18 reprises aux membres de la Table. Un bulletin d’information haut en couleurs qui permet aux membres d’avoir accès, sur une base régulière, à toute l’actualité féministe.

 

Une gestion saine et responsable

L’année 2015-2016 a été une année de « gestion de la décroissance ». Les mesures d’austérité du gouvernement du Québec ont eu pour conséquence la perte de financement de plusieurs projets portés par la Table, qui a entraîné l’abolition des postes d’agente de projet. Une agente administrative a toutefois été à l’emploi, à 24h/semaine, puis à 21h/semaine.

À l’été 2015, un appel de soumissions a été lancé pour l’offre d’un contrat pour l’organisation logistique du Rassemblement québécois de la MMF (RQMMF) 2015. Suite au processus de sélection, Mme Céline Deraspe s’est vue offrir le contrat. Puis, un processus de sélection et d’embauche a été au calendrier de travail à l’automne 2015, considérant le départ en congé de maternité de l’agente administrative, Cindy Raiche, et c’est Mme Linda Gadegbeku qui a obtenu le poste.

Bien que les travailleuses soient encouragées à participer à des formations diverses, de manière à perfectionner leurs champs de compétences, une seule formation a été à l’agenda. À ce titre, une travailleuse a participé à :

  • DEP en secrétariat, via la Formation à distance de la Commission scolaire de la Riveraine;

 

Code d’éthique, règlements généraux et financement

De plus, en 2015-2016, le travail s’est poursuivi afin de finaliser la rédaction d’un code d’éthique, et ce, suite à l’adoption d’un énoncé de valeurs à l’AGA de juin 2014, mais aussi pour compléter la mise à jour des règlements généraux. Un comité ponctuel, formé de deux membres, en plus de la directrice, s’est donc rencontré une dernière fois afin de finaliser le travail de rédaction et de mise à jour. Les versions finales seront à faire adopter lors de l’assemblée générale annuelle des membres à venir.

Enfin, en ce qui a trait à la réflexion quant au financement de la Table (financement à la mission et financement par projets), l’année 2015-2016 n’a toujours pas permis celle-ci, considérant le contexte politique de restructuration, qui a eu pour conséquence la perte de financement par projet et de ressources humaines, mais aussi considérant que la Table avait priorisé l’organisation du RQMMF 2015.